CPI: Laurent Gbagbo est apte à se soumettre aux procédures
0
 

Écouter
CPI: Laurent Gbagbo est apte à se soumettre aux procédures

CPI: Laurent Gbagbo est apte à se soumettre aux procédures

Marie Claire Morokro/ m.marieclaire@rti.ci | Lu 1061 fois | Publié

La cour pénale internationale (CPI) a jugé l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo soupçonné de crimes contre l\'humanité apte à se soumettre aux procédures à son encontre. Les juges de la CPI ont décidé que \"M. Laurent Gbagbo était en parfaite santé et donc habilité à participer à la procédure devant la Cour\", a indiqué la CPI dans un communiqué, soulignant qu\'en conséquence, \"les juges fixeront bientôt une date pour l\'audience de confirmation des accusations\".

Dans le but d’évaluer l’état de santé de l’ancien président, l’audience devant permettre aux juges de déterminer si le poids des preuves retenues par l’accusation était solide pour la tenue d’un procès avaient été reportée plus d’une fois. Arrivé à la Haye depuis le mois de novembre 2011 Laurent Gbagbo, 67 ans est soupçonné par la CPI d'être "co-auteur indirect" de crimes contre l'humanité commis pendant les violences post-électorales de 2010-2011. Son refus de quitter le pouvoir pour son rival élu démocratiquement, l’actuel président Alassane Ouattara avait plongé le pays dans une crise qui a fait 3.000 morts. En ce qui concerne son procès les procédures pourront être adapter à des "ajustements pratiques", comme "la tenue d'audiences plus courtes, la mise à disposition d'installations appropriées pour se reposer pendant les pauses, la possibilité pour le suspect de se dispenser de tout ou partie de la procédure, ou de la suivre par liaison vidéo". Une fois la date de l'audience de confirmation des accusations décidée, les juges, avec la défense de M. Gbagbo et le greffe, discuterons des modalités pratiques à adopter pour le bien être de l’accusé durant son procès. Prétextant une bonne condition physique et morale pour leur client le jour de son procès ses avocats, avaient demandés plusieurs fois en vain La liberté provisoire de Laurent Gbagbo. Mis au arrêt depuis le 11 avril à Abidjan l’ex Homme fort de la Côte d’Ivoire avait été détenu dans le nord du pays à Korhogo, avant d’être transférer à la Haye le 30 novembre 2011.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La jeunesse de Dabakala appelée à soutenir les efforts de développement du président Ouattara

Deux enfants décédés à Grand-Morié suite à une intoxication alimentaire

La construction d’un foyer d’accueil, une nécessité pour pallier les grossesses en milieu scolaire à Niakara (Responsable Ong)

Les deux communautés en conflit à Béoumi s’engagent dans une paix perpétuelle

Bouna : Des jeunes font tomber des bâches sur des invités à l’intronisation d’un chef pour manifester leur opposition à cette cérémonie