Amadou Gon Coulibaly invite les Ivoiriens à l’apaisement et rassure sur les bonnes perspectives du pays
0
 

Écouter
Amadou Gon Coulibaly invite les Ivoiriens à l’apaisement et rassure sur les bonnes perspectives du pays

Amadou Gon Coulibaly invite les Ivoiriens à l’apaisement et rassure sur les bonnes perspectives du pays

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 2996 fois | Publié

Amadou Gon Coulibaly, premier ministre de Côte d’Ivoire, était face à la presse nationale et internationale dans la matinée du lundi 17 septembre 2018. Pendant cet exercice qui a duré un peu plus de 90 minutes, le Chef du Gouvernement s’est exprimé sur l’ensemble des questions d’actualité, notamment la politique sociale du gouvernement, l’économie, les questions de politique nationale.

Une économie boostée

"Le gouvernement s’attèle à solidifier les fondements, afin de booster l’économie et la rendre davantage robuste" rassure le premier ministre.

"Nos politiques économiques et sociales seront exécutées, tout en préservant les équilibres macro-économiques, avec notamment un taux de croissance annuel moyen de 8% attendu sur la période 2018-2020, une inflation en dessous de 2%, un déficit budgétaire et une dette sous contrôle (soutenable), en lien avec nos ambitions et nos engagements" a-t-il ajouté.

Malgré des avancées notables, Amadou Gon Coulibaly a reconnu qu’il reste cependant des défis majeurs, dont celui de l’emploi des jeunes. Le gouvernement a décidé de "donner une priorité à l’emploi, en multipliant les actions ciblées, afin de proposer à nos populations, en particulier à notre jeunesse, des emplois diversifiés et stables".

Aussi "de 48,9% en 2011, le taux de pauvreté est à 46,3% depuis 2015" a indiqué Amadou Gon Coulibaly, ajoutant que "les inégalités ont également connu une baisse sensible, passant de 42% en 2008 à 40% en 2015". Les facteurs qui ont favorisé cette baisse du taux de pauvreté sont "les investissements massifs du gouvernement dans les secteurs sociaux de base ; investissements qui ont atteint 2 070 milliards de FCFA en 2017 contre 1 080 milliards en 2012".

Le social au cœur de l’action gouvernementale

Sur ce volet, conformément au message à la nation du 06 août 2018 du Chef de l’Etat, le premier ministre a réitéré l’engagement du gouvernement à "renforcer l’action sociale du gouvernement sur la période 2018-2020". L’objectif étant de permettre aux populations, notamment les plus vulnérables de voir leurs conditions de vie améliorées.

L’ambition du gouvernement est d’amplifier les reformes, en vue de réduire le taux de pauvreté qui a baissé à 46,3% en 2015, contre 48,9% en 2011. Selon le premier ministre, le programme favorisera l’accélération de la réalisation des projets à fort impact social dans les secteurs prioritaires.

Amadou Gon Coulibaly a indiqué que de 2012 à 2017, les dépenses pro-pauvres ont quasiment doublé, passant de 1 080 à 2 070 milliards FCFA. Elles ont été affectées aux secteurs sociaux, notamment la santé, l’éducation, la formation, l’eau potable, le logement, l’assainissement et la protection sociale. Aussi, 35 000 familles au nombre des plus défavorisées ont perçu une allocation familiale trimestrielle de 36 000 FCFA dans le cadre des filets sociaux. Il est prévu d’étendre à 100 000 familles, le nombre des bénéficiaires. Selon le dernier bilan, des familles dans 540 villages concernés dans 12 régions des zones centre, nord et ouest du pays, ont reçu plus de 4,493 milliards FCFA.

La Couverture Maladie Universelle (CMU) est cet autre projet social à fort impact, dont le projet pilote a pris en charge 150 000 étudiants. "La généralisation de la CMU se fera de façon graduelle, à compter de l’an prochain. A ce jour, on note plus de 1 072 534 enrôlés" confie le Chef du gouvernement.

Le climat socio-politique

Le premier ministre a tenu à rappeler que l’ordonnance d’amnistie du 06 août n’a d’autre objectif que "l’apaisement du climat socio-politique national, nécessaire à l’investissement et au développement durable". Il a appelé les ivoiriens à œuvrer pour une atmosphère sociale apaisée car "seul un climat de paix permet de relever tous les défis sociaux".

Concernant le parti RHDP unifié, Amadou Gon Coulibaly a indiqué que "la place du PDCI est bel et bien au RHDP".

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Un planteur et son épouse dépouillés de plus 1,7 million FCFA dans un hôtel à Issia

Burkina: manifestation en hommage à Norbert Zongo, 20 ans après sa mort

Le maire Traoré Lassina réélu à la tête de la commune de Soubré

La BAD et Entreprenarium lancent des masters class pour 200 femmes entrepreneures en Côte d’Ivoire

Don de tables-bancs à deux écoles primaires de Man