Côte d'Ivoire : La CEI invite les acteurs politiques à des élections locales apaisées.
0
 

Écouter
Côte d'Ivoire : La CEI invite les acteurs politiques à des élections locales  apaisées.

Côte d'Ivoire : La CEI invite les acteurs politiques à des élections locales apaisées.

CEI | Lu 1014 fois | Publié

Les élections régionales et municipales auront lieu le 24 février prochain en Côte d\'Ivoire. Avant ces échéances, le Président de la Commission Electorale, Youssouf BAKAYOKO a rencontré les partis politiques ivoiriens. Il a insisté sur la nécessité de maintenir un climat électorale apaisé. Son discours en intégralité.

Messieurs les Vice-présidents de la Commission Electorale Indépendante, Mesdames et Messieurs les Commissaires Centraux, Mesdames et Messieurs les Représentants des Partis Politiques, Mesdames et Messieurs, Comme vous le savez, la semaine dernière à Yamoussoukro, la Commission Electorale Indépendante (CEI) a organisé successivement un séminaire et un atelier. Le premier était destiné aux Commissaires Centraux tandis que le second regroupait les Présidents des Commissions Electorales Régionales. Comme vous pouvez le deviner, l’objet de ces deux rencontres était simple : la préparation des élections locales couplées (régionales et municipales) et principalement le mode opératoire spécifique à ces deux scrutins. Au moment où nous élaborions les programmes de ces deux rencontres, nous avons pensé qu’il serait bon pour une plus large diffusion de notre action, que nous ayons un échange avec vous au sujet des futures élections, sans bien entendu surcharger outre mesure vos agendas respectifs. Mesdames et Messieurs, Donc du 13 au 15 décembre dernier à Yamoussoukro, nous avons travaillé à une meilleure organisation des futures élections locales. Nous avons situé leurs enjeux, examiner les techniques à mettre en place pour une sensibilisation efficiente des populations et arrêter le mode opératoire du déroulement de ces scrutins couplés des Conseillers Régionaux et Municipaux. Ce sont ces mêmes thèmes que nous allons examiner au cours de notre rencontre d’aujourd’hui. Je suis sûr que dans la conscience des Responsables que nous sommes tous ici, il apparait comme évidente la nécessité d’organiser ces futures élections locales dans un climat apaisé. Je suis sûr que nous avons tous conscience que nous tenons en main beaucoup plus que notre propre sort et que nous devons dans une volonté démocratique montrer le chemin de la paix. Voilà, Mesdames et Messieurs les représentants des partis politiques ce que nous attendons de la rencontre de ce jour. Vous mesurez l’importance des enjeux, je n’ai donc pas besoin d’insister davantage car je sais que je m’adresse à une assemblée qui dans son immense majorité est convaincue que là est le chemin, que là est son devoir, c’est-à-dire organiser les élections démocratiques et dans un climat apaisé. Nous devons nous y engager tous ensemble. Mesdames et Messieurs, je voudrais à présent vous remercie d’être ici aujourd’hui. Je n’insisterai pas sur ce que j’ai déjà indiqué en d’autres occasions, à savoir que la Commission Electorale Indépendante n’est pas opposée à la possibilité pour un candidat de se présenter partout où il pense pouvoir apporter sa contribution au développement de nos cités ou de nos régions.   D’ailleurs, des initiatives législatives sont en train d’être prises dans ce sens. Je n’insisterai pas non plus sur ce qui se prépare niveau de la sécurisation de ces élections afin de permettre aux ivoiriens de choisir librement leurs élus. Mesdames et Messieurs, je sais que pour vous comme pour nous, cette rencontre constitue un événement important. Je souhaite donc pleine réussite à vos travaux.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Début, lundi, des premières «Journées mémorielles internationales de la Route de l’esclave» avec pour invité d’honneur, le peuple Boni de Guyane

Décès du Général Lamine Cissé Ex-ministre de l'intérieur du Sénégal

France : Acte 23 des «gilets jaunes», le gouvernement s'attend à des violences

L'Irak organise un sommet avec ses voisins pour plus de stabilité dans la région

Guaido appelle à «la plus grande marche de l'histoire» du Venezuela le 1er mai