Soro Guillaume (Président de l’Assemblée Nationale) : "Aboudramane Sangaré a été l’un des visages marquants dans ma jeunesse estudiantine".
0
 

Écouter
Soro Guillaume (Président de l’Assemblée Nationale) :

Soro Guillaume (Président de l’Assemblée Nationale) : "Aboudramane Sangaré a été l’un des visages marquants dans ma jeunesse estudiantine".

Frédéric Goré-Bi/RTIinfo | Lu 1840 fois | Publié Il y a 17 jour(s)

Soro Kigbafori Guillaume a rendu hommage à Aboudramane Sangaré, membre fondateur du Front populaire ivoirien, décédé, le 3 novembre dernier. C’était à l’occasion de la présentation des condoléances du président de l’Assemblée nationale à la famille éplorée, le lundi 26 novembre. Pour l’ex-secrétaire général du principal syndicat des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire, le professeur Sangaré a été "l’un des visages marquants" de sa jeunesse estudiantine.

A la tête d’une délégation composée d’Alain Lobognon, Affoussiata Bamba-Lamine, Meité Sindou et Soro Kanigui, Guillaume Soro a sacrifié au cérémonial de présentation de condoléances à la famille d’Aboudramane Sangaré.

Ainsi, en présence des membres de la famille biologique et politique de l’ancien compagnon de Laurent Gbagbo, le Président de l’Assemblée Nationale a tenu à lever un coin de voile sur sa relation avec lui et surtout à lui rendre hommage.

''Le président Sangaré, je l’ai connu jeune étudiant à l’Université. Elu à la tête de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), j’ai eu à le rencontrer'', a déclaré Soro Guillaume. 

Il n'a pas manqué de rappeler les conseils et sa relation avec l’ex-enseignant de la Faculté de Droit et des Sciences Juridiques.

''Je devrais rencontrer les personnalités du Front populaire ivoirien en comité restreint. Avant la rencontre, je suis passé voir le président Aboudramane Sangaré. Il m’a donné des conseils, surtout sur la manière de prendre la parole et de poser ma requête'', a t-il rappelé. 

Continuant sur sa lancée, Guillaume Soro va vanter certaines qualités qu’il a pu déceler en la personne de l’ex-ministre des Affaires Etrangères. ''Ce qui m’avait frappé et qui m’a marqué en l’homme, c’est sa sérénité. Je ne l’ai jamais vu perturbé. Du moins rarement. Je peux me tromper, mais c’est l’impression que j’ai eue’'' a-t-il soutenu.

''Je peux dire ici pendant toute cette période de ma jeunesse estudiantine, il a été l’un des visages marquants pour moi. C’est pourquoi, j’ai été personnellement touché quand j’ai appris la nouvelle le 03 novembre dernier'' a indiqué l’ex-premier ministre qui ajoute avoir rompu le contact avec son mentor depuis plusieurs années. ''Je profite de ce micro pour dire que je sais qu’à partir de 2010-2011, je l’avais plus revu'', a-t-il reconnu.

Profitant de l’occasion, Soro Guillaume a évoqué l’épisode douloureux du 11 avril 2011, date de l’arrestation de Laurent Gbagbo et de ses proches. "Il serait malhonnête de ne pas évoquer cet épisode ici qui a été quelque chose de très difficile’’, a-t-il avoué avant de demander le pardon de la famille et des compagnons politiques d’Aboudramane Sangaré.

"Je sais que le défunt a eu des moments difficiles surtout après l’arrestation du 11 avril 2011. Je voudrais donc à l’occasion de son décès, personnellement et publiquement vous présenter mon pardon, parce que je sais que vous avez souffert dans votre chair’’, dira celui que ses admirateurs appellent "Bogota" qui espère que "ces quelques mots pourront apporter l’apaisement aux uns et autres".

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

France: le référendum d'initiative citoyenne, une demande montante des "gilets jaunes"

Une ONG offre des cadeaux à une cinquantaine d’orphelins à Gagnoa

Un cortège funèbre fait un blessé grave à Bouna

Zimbabwe: Mnangagwa promet des réformes pour promouvoir la démocratie

"Gilets jaunes": plus d'une centaine de gardes à vue à Paris (préfecture)