L’ONU veut apporter son soutien dans le processus électoral de 2020
0
 

Écouter
L’ONU veut apporter son soutien dans le processus électoral de 2020

L’ONU veut apporter son soutien dans le processus électoral de 2020

RTI Info/Corine Adjobi Nobou (Stagiaire) | Lu 2119 fois | Publié Il y a 25 jour(s)

Simon-Pierre Nanitelamio, Directeur adjoint de la division de l’assistance électorale de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) a rencontré Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, président de la Commission électorale indépendante (CEI), ce mardi 12 novembre au siège de l’institution en charge des élections en Côte d’Ivoire. Au menu de cette rencontre, la volonté des Nations-Unies d’apporter leur aide dans le processus électoral de 2020.

En réponse à une requête de la Côte d’Ivoire qui a sollicité son expertise et son accompagnement dans l’organisation du processus électoral de 2020, l’ONU a dépêché à Abidjan, une délégation avec à sa tête Simon-Pierre Nanitelamio. Cette mission a débuté par une rencontre avec le président de la CEI. Cette audience a porté sur l’évaluation des activités menées et l’avancée des choses, sans oublier le contexte politique.

« L’un des objectifs de la mission est d’échanger avec les différents interlocuteurs qui interviennent dans l’organisation des élections de 2020. Il s’agira aussi de rencontrer les partenaires pour déterminer l’appui de l’ONU », a indiqué le Directeur adjoint de la division de l’assistance électorale de l’ONU. Il a précisé qu’il s’agissait d’une mission normale dans la mesure où la Côte d’Ivoire est un état membre.

Simon-Pierre Nanitelamio a par ailleurs révélé que pour les élections du 25 octobre 2015, l'ONU et ses partenaires au sein du Groupe d'orientation stratégique sur les élections, ont félicité la Commission électorale indépendante (CEI) en Côte d'Ivoire pour avoir effectué un travail remarquable et couronné de paix dans le cadre de l'élection présidentielle.

Au cours de leur séjour en terre ivoirienne, les membres de la division de l’assistance électorale de l’ONU vont rencontrer le gouvernement, les partis politiques, la société civile et les partenaires internationaux en vue de faire des élections de 2020, un scrutin apaisé.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

France: Les syndicats des transports appellent à une amplification des manifestations sur le système des retraites du Gouvernement

Algérie : La justice veut auditionner le frère de Bouteflika accusé de corruption

Ouganda : Au moins 12 morts dans des inondations dans l'ouest

Filets sociaux : L'enregistrement des foyers bénéficiaires a démarré à Tengrela

Le Ministère de l'éducation nationale a lancé le projet de droit à l'éducation inclusive des jeunes filles