Kofi Annan en Côte d'Ivoire pour évaluer le processus de réconciliation
0
 

Écouter
Publicite
Kofi Annan en Côte d'Ivoire pour évaluer le processus de réconciliation

Kofi Annan en Côte d'Ivoire pour évaluer le processus de réconciliation

Lacinan Ouattara | Lu 4908 fois | Publié

Deux après la crise post-électorale et la mise en place d'une Commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR), les Ivoiriens sont toujours en quête de cohésion avec des divergences entre l'opposition et le Gouvernement sur certains sujets politiques. Les Elders, un groupe de personnalités indépendantes mis en place en 2007 par Nelson Mandela, impliqués dans le processus de réconciliation, veulent voir les progrès et les éventuelles difficultés pour mieux aider la Côte d'Ivoire.

Kofi Annan, ancien secrétaire général de l'Onu et président des Elders est attendu demain à Abidjan pour "évaluer les progrès et les difficultés" rencontrées dans le processus de réconciliation en Côte d'Ivoire. A la mise en place de la CDVR, une délégation des Elders comprenant, notamment, Kofi Annan et l'archevêque anglican d'Afrique du Sud, Desmond Tutu, était à Abidjan pour impulser et encourager le processus de réconciliation nationale. "cette nouvelle visite a pour objectif d'évaluer les progrès réalisés dans le redressement du pays et discuter des défis qui restent à surmonter dans la perspective des élections de 2015", indique un communiqué parvenu à notre Rédaction. Durant son séjour, Kofi Annan aura des entretiens avec le président Alassane Ouattara et plusieurs personnalités politiques, ainsi qu'avec des représentants de la société civile.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Coronavirus: le Premier ministre d'Eswatini en Afrique du Sud pour des soins

Soudan: l'arrivée des réfugiés provoque un déboisement massif

Tchad: des radios cessent d'émettre après l'arrestation de journalistes et opposants

Algérie: trois islamistes armés tués (ministère de la Défense)

Insécurité en RDC: l'ONG Médecins sans frontières (MSF) se retire d'un territoire à l'Est

Publicite
Publicite