Côte d\'Ivoire: Rencontre de la délégation du Conseil de Sécurité de l\'ONU et Kablan Duncan.
0
 

Écouter
Côte d\'Ivoire: Rencontre de la délégation du Conseil de Sécurité de l\'ONU et Kablan Duncan.

Côte d\'Ivoire: Rencontre de la délégation du Conseil de Sécurité de l\'ONU et Kablan Duncan.

Vidéo: Alexise Ouedraogo / Texte : Lacinan Ouattar | Lu 1855 fois | Publié

Une délégation du Conseil de Sécurité des Nations Unies est arrivée hier dimanche soir à Abidjan pour une visite de trois jours en Côte d’Ivoire. A son arrivée, la délégation a été accueillie par le Ministre des Affaires étrangères Daniel Kablan Duncan. La délégation évaluera les progrès réalisés en Côte d’Ivoire dans divers domaines, dont la réforme du secteur de la sécurité, le désarmement, la démobilisation et la réinsertion des ex-combattants, la situation sécuritaire et humanitaire, le renforcement de l’Etat de droit, et la réconciliation nationale. Elle rencontrera le Président Alassane Ouattara, le Premier Ministre Jeannot Ahoussou Kouadio, le Président de l’Assemblée nationale Soro Guillaume, le Président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR) Charles Konan Banny. Les représentants d’autres institutions de l’Etat, de la société civile, des partis politiques auront aussi des échanges avec la délégation. La Côte d’Ivoire est la deuxième étape d’une visite du Conseil à trois pays ouest-africains, qui a débuté au Liberia. Il est attendu à Freetown, dernière étape de son voyage dans la région, mercredi 23 mai, dans la matinée.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Présidentielle en Guinée-Bissau : la Cour suprême ordonne le recomptage des voix

Présidentielle 2020: La société civile appelle des organismes internationaux à contribuer à la stabilité de la Côte d’Ivoire

Les kits d’enrôlement à la CNI vont passer de 302 à 2000 d’ici la mi-mars (Ministre)

Les numérotations téléphoniques vont passer de huit à 10 chiffres en Côte d’Ivoire en 2021 (Conseil des ministres)

Le gouvernement a adopté une loi organique pour distinguer l’assemblée des rois et chefs traditionnels (Conseil des ministres)