Hillary Cliton annonce la réouverture prochaine de la chambre de commerce Américaine en Cote d’Ivoire
0
 

Écouter
Hillary Cliton annonce la réouverture prochaine de la chambre de commerce Américaine en Cote d’Ivoire

Hillary Cliton annonce la réouverture prochaine de la chambre de commerce Américaine en Cote d’Ivoire

Ouattara Lacinan / RTI | Lu 3057 fois | Publié

La Secrétaire d’Etat Hillary Clinton (ministre des Affaires étrangères) a annoncé la réouverture de la Chambre de Commerce Américaine fermée en raison de la crise ivoirienne. L'annonce a été faite lors de la cérémonie d’ouverture du Forum AGOA 2012 devant plusieurs personnalités au nombre desquelles le Premier ministre ivoirien, Jeannot Kouadio-Ahoussou, dont le pays est à l’honneur à cette édition 2012 du Forum AGOA. La tenue tenue prochaine à Abidjan d’une table ronde sera consacrée au sujet. En plus de cette bonne nouvelle, Hillary Clinton a indiqué la signature d’une nouvelle directive, en date du 14 juin 2012, par le Président Barack Obama, dans le cadre des relations économiques avec l’Afrique subsaharienne. A la satisfaction de tous, Mme Clinton a révélé que tous les pays qui ont bénéficié de l’AGOA, au cours des dix années de sa mise en œuvre, ont multiplié leurs exportations vers les USA par six (06) dans cette période, avec une incidence de plus de 300 mille emplois créés, directement liés à l’AGOA. Un bilan donc bien positif mais qui, de l’avis de cette dernière ainsi que du vice-conseiller du Président chargé des questions de sécurité, Michael Froman et du Représentant au Commerce extérieur, Ronald Kirk, aurait pu être meilleur. Car diront-ils, l’AGOA, qui est une loi figurant parmi les mesures prises par les Etats-Unis au bénéfice des pays africains pour permettre aux entreprises du continent d’exporter sans droits de douane sur le marché américain, n’a pas été suffisamment exploité ; de leur constat, les opportunités offertes par l’AGOA n’ont été exploitées qu’à hauteur de 8%. Devant cette situation, dans un franc-parler, Ronald Kirk a interpellé les gouvernements africains sur leur responsabilité, les invitant à assainir l’environnement des affaires dans leurs pays respectifs, pour remplir ainsi les conditions de l’AGOA en vue d’en bénéficier au maximum. Assainir l’environnement des affaires, c’est notamment mettre fin aux tracasseries routières, à la corruption, aux pots de vin et à tous autres comportements nuisibles au commerce. Créé pour fonctionner jusqu’en 2015, le dispositif AGOA pourrait être reconduit au-delà de cette échéance ; c’est aussi une des bonnes nouvelles annoncées par les officiels américains au cours de cette session inaugurale du Forum AGOA 2012.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

France/"Gilets jaunes" : un intellectuel cible d'injures antisémites

France/"Gilets jaunes" : un intellectuel cible d'injures antisémites

Burkina : un ancien proche de Compaoré annonce sa candidature à la présidentielle de 2020

Niger: 7 soldats tués dans des combats avec Boko Haram

Une caravane de formation gratuite en digital lancée à Bondoukou