Mali: l\'armée affirme avoir repris le ville de Tessalit.
0
 

Écouter
Mali: l\'armée affirme avoir repris le ville de Tessalit.

Mali: l\'armée affirme avoir repris le ville de Tessalit.

AFP | Lu 4603 fois | Publié

L\'armée malienne a repris mardi la ville de Tessalit (nord-est du Mali) qui avait été attaquée mi-janvier par des rebelles touareg, a affirmé à l\'AFP le colonel Idrissa Traoré, responsable de la Direction de l\'information et des relations publiques des armées (Dirpa).

\"Les forces armées et de sécurité viennent de reprendre le contrôle de la ville de Tessalit. Les rebelles ont enregistré beaucoup de pertes, mais pour le moment, je ne peux pas vous donner un bilan\", a affirmé le colonel Traoré.

La ville de Tessalit faisait partie des premières villes attaquées par la rébellion tourareg les 17 et 18 janvier, avec celles de Ménaka et d\'Aguelhok, également dans le nord-est, près des frontières nigérienne et algérienne.

Puis d\'autres villes de cette région, Andéramboukane et Tinzawaten, ainsi que deux dans le nord-ouest, Léré et Niafunké, près de la frontière mauritanienne, avaient été attaquées.

Le Mali et la France ont affirmé que des \"exécutions sommaires\" d\'une centaine de soldats et de civils ont été commises à Aguelhok le 24 janvier, évoquant des méthodes d\'exécution propres à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), organisation très présente dans le nord du Mali.

L\'offensive touareg a été menée par des hommes du Mouvement national pour la libération de l\'Azawad (MNLA) et d\'autres rebelles, dont des hommes lourdement armés rentrés de Libye où ils avaient combattu pour le régime de Mouammar Kadhafi, aujourd\'hui déchu.

Les affrontements ont fait de nombreuses victimes dans les deux camps, sans qu\'il soit possible d\'obtenir un bilan de sources indépendantes.

Ils ont en outre poussé des dizaines de milliers d\'habitants à fuir: il y a des déplacés internes au Mali (au moins 30.000 recensés par le CICR, sans compter 20.000 autres évoqués par des sources locales) et au moins 13.000 réfugiés en Mauritanie, 10.000 au Niger, 3.000 à 8.000 au Burkina Faso.

str-stb/cpy
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des jeunes recrutés dans le cadre d’un projet d’élevage de poulets à Dabakala

Les innovations technologiques au coeur du Salon international de l’Agriculture et des Ressources animales d’Abidjan (SARA) de l'édition 2019

La région de San Pedro va bénéficier d’un incubateur pour les Petites et Moyennes Entreprises (PME)

Des fonctionnaires projettent des manifestations éclatées vendredi

Venezuela: Guaido part à la frontière colombienne pour faire entrer l'aide humanitaire