Le collège moderne de Dimbokro, un exemple de réussite dans l’entrepreneuriat à l’école
0
 

Écouter
Le collège moderne de Dimbokro, un exemple de réussite dans l’entrepreneuriat à l’école

Le collège moderne de Dimbokro, un exemple de réussite dans l’entrepreneuriat à l’école

AIP | Lu 10283 fois | Publié

Le principal du collège moderne de Dimbokro, Abdoulaye Bamba est en train de réussir le pari d’installer chez les élèves de son établissement le goût du métier de peintre initié dans le cadre du projet de l’entrepreneuriat à l’école, recommandé par le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, a constaté l’AIP dans l’enceinte de cet établissement d’enseignement général à Dimbokro.

Mercredi, après-midi, il est 15h. Dans l’enceinte du collège moderne de Dimbokro, à l’entrée des salles de classes d’un des bâtiments de l’école, il règne une ambiance bon enfant. Des va-et-vient incessants d’élèves, environ une quinzaine. Deux ou adultes les accompagnent dans cet atmosphère de fête. Sur la terrasse, jonchent du matériel de peinture à savoir seau, rouleau en mousse, éponge, ruban adhésif, pinceaux, pots de peinture et des boites de colorant.

«Nous sommes en train d’apprendre aux élèves le métier de peintre. A défaut d’espace suffisant pour développer tous les projets dans le cadre de l’entrepreneuriat à l’école, j’ai choisi la peinture. Les élèves sont intéressés. Nous sommes en train de peindre tous les bâtiments de l’établissement. Après quoi, nous allons faire face à la clôture », a dit le principal du collège moderne de Dimbokro, Abdoulaye M. Bamba devant une salle de classe.

Vêtu d’un pantalon gris et d’une chemise jaune à manche longue, l’homme, un pinceau à la main, montre aux apprenants attentifs comment peindre avec précisions par exemple les angles ou les moulures.

Dans une autre salle, la jeune Brakissa, élève en classe de 4è5, un rouleau à la main, transpirant à grosses gouttes dans cette canicule de Dimbokro, le visage, les bras et le tee-shirt tacheté, passe minutieusement une couche de peinture de couleur vert olive sur le mur pour fermer une moisissure près du plafond.

« Je suis contente d’apprendre ce métier de peintre et je vais continuer. Aujourd’hui, mon papa ne payera plus d’argent à quelqu’un pour faire ses travaux à la maison », a déclaré la jeune fille de 15 ans, heureuse et fière d’être de cette première promotion d’apprentis peintres de son établissement.

L’élève Kouakou Konan Jean Roland, de la classe de 3è6, qui a affirmé son amour pour ce métier de peintre, a précisé que cet apprentissage ne l’empêche pas de bien travailler en classe. « Au contraire, cela me rend plus courageux et on ne sait jamais de quoi demain sera fait », a dit le jeune homme, un rouleau à la main, occupé à peindre une salle de classe avec ses camarades.

« Concilier l’école et l’entrepreneuriat est une affaire de volonté et d’organisation », a renchéri le principal, affirmant qu’un bon élève s’adapte aux situations. L’homme qui semble avoir communiqué sa passion pour l’entrepreneuriat aux élèves, a souligné que la réalisation des mélanges pour produire la couleur de peinture désirée avant de passer à l’action, est une joie pour les élèves.

Grâce aux travaux réalisés par les élèves les mercredis après-midi et souvent les samedis matin, le collège la cantine scolaire et les différentes salles de classe du collège de Dimbokro ont fière allure.

Inscrivant l’entrepreneuriat au programme scolaire en Côte d’Ivoire, la ministre Kandia Camara affirmait, en avril 2016, que cela permettra aux jeunes ivoiriens, une fois imprégnés de ce concept, de s’investir et de devenir des entrepreneurs nouveaux, conscients de leurs responsabilités de citoyens qui s’auto-emploient et qui emploient d’autres citoyens.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le conseil régional du Poro a annoncé un budget primitif de 2,059 milliards de francs Cfa

France: les "gilets jaunes" manifestent pour marquer trois mois de contestation sociale

Chine: Mort à 101 ans du secrétaire de Mao et critique du Parti communiste

Un ex-cardinal défroqué par le Vatican pour abus sexuels, une première

Nigeria: Buhari appelle au calme après le report des élections