Une ONG offre des consultations gratuites sur le planning familial aux femmes d’Oumé
0
 

Écouter
Une ONG offre des consultations gratuites sur le planning familial aux femmes d’Oumé

Une ONG offre des consultations gratuites sur le planning familial aux femmes d’Oumé

AIP | Lu 1934 fois | Publié

L’ONG « Santé pour femmes » a organisé vendredi, au foyer polyvalent de la commune d’Oumé, des consultations gratuites sur le planning familial et l’espacement des naissances.

L’objectif de cette sensibilisation est d’accroitre l’utilisation des services de la santé de la reproduction, amener les femmes à faire les consultations prénatales à la maternité et à s’approprier le planning familial et l’espacement des naissances.

Selon le président de L’ONG « Santé pour femmes », Dr Asie Mahomed, la planification familiale est faible en Côte d’Ivoire (9,5%) et l’utilisation des services de santé n’est pas mieux non plus avec 69,2% de femmes qui fréquentent les maternités.

Selon Dr Sedji Antoinnette Beha, médecin gynécologue à L’ONG « Santé pour femmes », la mobilisation a été forte, avec en deux jours 402 femmes qui ont reçu gratuitement des contraceptifs après consultation.

Elle a indiqué qu’elles ont opté généralement pour les injections plus particulièrement pour le dispositif intra-utérin, lequel a une durée de 10 ans et reste une méthode discrète.

Par ailleurs, les femmes enceintes ont été également exhortées à faire les différentes consultations. Dr Sedji a ajouté que celles du 3ème âge ont été consultées et s’est réjoui de l’engagement de la gente féminine

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des étudiants de l’Université Alassane Ouattara ont pris part à une formation sur les instruments de lutte contre la torture

Des élèves du secondaire public et privé de plusieurs localités vident les salles de classes pour réclamer des congés anticipés

Togo: un nouveau mort par balle dans les affrontements avec les forces de l'ordre (Amnesty International

Le VIH/SIDA est une réalité dans le Gbêke avec plus 18.000 personnes infectées

Abengourou : Sit-in des fonctionnaires et agents de l’administration territoriale à la sous-préfecture