La gendarmerie à la rencontre des populations de la Nawa pour une meilleure collaboration
0
 

Écouter
La gendarmerie à la rencontre des populations de la Nawa pour une meilleure collaboration

La gendarmerie à la rencontre des populations de la Nawa pour une meilleure collaboration

Aip | Lu 1132 fois | Publié

Le commandant supérieur de la gendarmerie, le Général de division, Nicolas Kouakou, a rencontré mardi, à la 5ème légion de la gendarmerie de San Pedro, les représentants des différentes couches des populations des régions de San Pedro, Nawa et Gbôklè, pour échanger, recueillir leurs préoccupations et recommandations, afin d’améliorer la qualité du service de la gendarmerie et les relations populations-gendarmes.

Le  Général de division a fait remarquer, qu’au cours des derniers mois, des faits assez graves d’incivisme notoire ont vu le jour sur l’ensemble du territoire national, dont à  Abidjan, Soubré, Sikensi, Blolequin,  M’bahiakro et Bangolo, entrainant de la part des populations des atteintes aux symboles de l’Etat.

Ces faits, dans certaines des régions, a souligné le général, ont fait de la gendarmerie nationale le bouc-émissaire, notamment à M’Bahiakro  et San Pedro, où des actes de violences d’élèves ont occasionné la destruction de biens et services, la prise d’assaut de camps de gendarmes avec des jets de pierres sur les gendarmes.

« S’il y a un problème fondamental qui se pose, alors je suis venu m’enquérir de la situation, pour que nous changeons le fusil d’épaule, qu’ensemble nous cherchons les voies et moyens pour corriger le tir, car nous sommes appelés à vivre ensemble », a signifié le Commandant supérieur de la gendarmerie à ses interlocuteurs, notamment aux chefs coutumiers et religieux, aux représentants de la jeunesse, de la société civile et des opérateurs économiques.

Le général Nicolas Kouakou a rappelé la mission principale de la gendarmerie et de la police, consistant à « sécuriser, protéger les personnes et les biens ». Déplorant les différents événements malheureux, il a invité les populations à faire en sorte qu’entre elles et la gendarmerie, « demeure une parfaite harmonie, une synergie d’actions ».

Les populations ont apprécié la démarche de la gendarmerie et ont parlé en toute franchise, en faisant des critiques pour dénoncer certains comportements de gendarmes, et en exprimant des doléances pour voir la gendarmerie être dotée de plus de moyens pour mieux les protéger.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les forces de défense et de sécurité exhortées à persévérer les bonnes attitudes pour redorer leur blason

Le Premier ministre annonce la reprise des discussions sur la réforme de la CEI

Six mois de prison à deux individus pour diffusion de fausses nouvelles de disparition de sexe à Bouna

Campagne anacarde 2019: Les magasins des acheteurs fermés depuis mercredi à Niakara

Mariatou Koné assure de la poursuite de l’opération d’indemnisation des victimes