300 paires de bottes offertes pour réduire la pénibilité du travail dans la filière karité à Ferké
0
 

Écouter
300 paires de bottes offertes pour réduire la pénibilité du travail dans la filière karité à Ferké

300 paires de bottes offertes pour réduire la pénibilité du travail dans la filière karité à Ferké

AIP | Lu 2156 fois | Publié

La Filière karité de Côte d’Ivoire (FIKA-CI) a procédé mardi à la maison Yéo Martial, à Ferkessédougou, à la remise de 300 paires de bottes aux ramasseuses de karité de la région du Tchologo, en vue de la réduction de la pénibilité du travail.

Cette action s’inscrit dans le cadre d’un projet d’appui de l’ONU-Femmes au processus de certification de la filière karité en Côte d’Ivoire.

Le  préfet de la région du Tchologo et du département de Ferkessédougou, Kouamé Koffi, a procédé à la remise officielle des paires de bottes aux bénéficiaires.

Selon la présidente de la FIKA-CI, Mme Camara Fatou, ces bottes sont des équipements de protection pour ces 300 ramasseuses qui se lèvent tôt pour ramener de la brousse, les fruits du karité. « Ces braves femmes vont très tôt dans la brousse pour le ramassage et la collecte des fruits. Ces paires de bottes constituent déjà les premiers équipements dont il faut se doter dans le cadre de la certification de la filière karité », a-t-elle indiqué.

Créée le 12 mai 2012 à Abidjan, la FIKA-CI est une faîtière regroupant tous les maillons de la chaîne de valeur de la filière karité. Son ambition est de permettre à ses membres de vivre dans de meilleures conditions en donnant à la Côte d’Ivoire, une place de choix sur la carte mondiale du karité.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Venezuela: Maduro annonce l'arrivée de 300 t d'aide depuis la Russie

Bissau: nomination d'un nouveau ministre de l'Intérieur

Egypte : deux policiers tués dans une explosion au Caire (ministère de l'Intérieur)

La démission de Soro Guillaume expliquée aux populations de Bouaké

35 T de noix de cajou quittant frauduleusement le territoire national pour un pays voisin saisies à Bondoukou