N'douci : Pour des raisons de sécurité, le directeur du centre de santé urbain suspend les gardes
0
 

Écouter
N'douci : Pour des raisons de sécurité, le directeur du centre de santé urbain suspend les gardes

N'douci : Pour des raisons de sécurité, le directeur du centre de santé urbain suspend les gardes

AIP | Lu 1717 fois | Publié

epuis près de quatre ans, le Centre de santé urbain (CSU) de N’douci ne fait pas de garde durant les nuits, à cause de problèmes d’insécurité, selon des responsables sanitaires.

En effet, pour des raisons de sécurité, le centre ferme tous les jours à 17 H. Cette situation est critiquée par des usagers qui sont obligés de se rendre à l’hôpital général de Tiassalé ou à l’hôpital Saint Jean Baptiste de Bôdô, en cas d’urgence survenant les soirs.

Selon des responsables du district sanitaire de Tiassalé et du CSU de N’douci rencontrés par l’AIP, l’insécurité constatée au centre durant la nuit est à la base de ce dysfonctionnement.

A trois reprises, des agents de santé qui faisaient la garde ont été agressés, leurs téléphones portables, motocyclettes, numéraires et d’autres objets personnels ont été emportés. C’est donc en guise de protestation et pour les besoins de sécurité que le travail s’arrête le soir, disent-ils.

Ces agents demandent que le centre de santé soit clôturé afin d’assurer le minimum de sécurité, reconnaissant que ce dysfonctionnement ne doit pas s’éterniser.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

France: un Laboratoire de la Francophonie dans un château au nord de Paris

Egypte: 59 jihadistes présumés et sept militaires tués dans des opérations (armée)

Soudan: nouveaux tirs de gaz lacrymogènes contre des manifestants à Omdourman

Les cours suspendus au lycée moderne 2 d’Adzopé

Le fils d’un éducateur du lycée moderne 2 d’Adzopé agressé par un groupe d’élèves