Ouverture officielle du centre de secours d’urgence d’Aboisso
0
 

Écouter
Ouverture officielle du centre de secours d’urgence d’Aboisso

Ouverture officielle du centre de secours d’urgence d’Aboisso

AIP | Lu 2514 fois | Publié

Le centre de secours d’urgence d’Aboisso a été officiellement inauguré, vendredi, par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, à Ayébo, un village communal.

« Ce centre de secours d’urgence permettra d’améliorer le quotidien des populations, de leur sauver la vie, de prolonger et d’augmenter leur expérience de vie, d’essuyer des larmes », a déclaré le ministre Sidiki Diakité, ajoutant qu’il constitue un outil essentiel de développement régional.

Pour le ministre de la Santé et de Hygiène publique, Eugène Aka Aouélé, par ailleurs président du conseil régional du Sud-Comoé, cet ouvrage est une preuve de la politique de développement sociale du Président Alassane Ouattara visant à rapprocher les populations de la protection sociale.

Ce centre a vocation d’intervenir dans les cas d’accidents et d’incidents ainsi que dans toute autre catastrophe.

Construit sur un espace d’un hectare, l’ouvrage qui a coûté au conseil régional plus  de 245 millions de francs CFA, comprend un hangar pour le stationnement des véhicules d’intervention, des toilettes, un dortoir de 60 lits, une salle d’instruction, un bloc sanitaire de huit cabines, une cuisine et un restaurent de 30 places.

Cinquante-sept sapeurs-pompiers civils dont cinq femmes constituent l’effectif de ce centre, a-t-on appris.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Un forum favorise l’initiation de 2.3 millions de jeunes africains au numérique

Un partenariat pour booster la politique de scolarisation de 100% des enfants

sept professeurs affectés au lycée moderne de Bangolo réduisant ainsi le déficit dont souffre cet établissement secondaire.

Plus de deux milliards de FCFA reversés à des retraités militaires et gendarmes

Le préfet du département de Korhogo et de la région du Poro, Daouda Ouattara, a annoncé son départ de la ville de Korhogo pour d’autres fonctions