La jeunesse de Bouna sensibilisée sur les grossesses en milieu scolaire
0
 

Écouter
La jeunesse de Bouna sensibilisée sur les grossesses en milieu scolaire

La jeunesse de Bouna sensibilisée sur les grossesses en milieu scolaire

AIP | Lu 2219 fois | Publié

La jeunesse de Bouna et en particulier les élèves, ont été sensibilisés vendredi, dans la soirée, à travers la projection du film » Kamissa » de l’acteur cinéaste Guy Kakou, sur les grossesses en milieu scolaire.

Cette initiative de la fondation Sifca, en collaboration avec l’ong Hessed Côte d’Ivoire, vise à mener des actions dans la prévention de ce fléau. La secrétaire générale de la Fondation Sifca, Henriette Billon, a invité la jeunesse et en particulier les élèves filles des lycées et collèges de la région à prioriser leurs études au détriment de  »plaisirs inutiles » qui pourraient gâcher leur vie.

 »Kamissa » est une œuvre par laquelle le cinéaste Guy Kalou entend inciter un esprit révolutionnaire sur les maux qui minent notre société notamment  les grossesses en milieu scolaire. Ce long métrage, inspiré du roman de son épouse, Victoire Kalou dénommée également  » Kamissa », est une production cinématographique réalisée à hauteur de 100 millions de francs CFA et tournée en 63 jours.

Guy Kalou, présent à Bouna, a donc invité la jeunesse, parents, enseignants, éducateurs, guide religieux et décideurs, chacun au niveau qui est le sien, à jouer sa partition pour tendre vers l’éradication de ce fléau pour le développement harmonieux de la Nation.

La projection du film s’est déroulée sous la présidence du préfet de région du Bounkani, Kpan Droh Joseph.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plus de 50 journalistes tués dans le monde depuis janvier (ONG)

France: une ancienne ministre de la Culture soupçonnée de "prise illégale d'intérêts

RDC: 45 morts dans des violences inter-communautaires dans l'ouest (gouverneur)

L’ambassade d’Allemagne organise un ”Noël Ebrié” à Blokhauss

Des migrants sur le chemin d’une réintégration réussie à Azaguié