Les cours interrompus ce mardi au lycée moderne de Vavoua pour insuffisance de salles de classe
0
 

Écouter
 Les cours interrompus ce mardi au lycée moderne de Vavoua pour insuffisance de salles de classe

Les cours interrompus ce mardi au lycée moderne de Vavoua pour insuffisance de salles de classe

Aip | Lu 1314 fois | Publié Il y a 26 jour(s)

Des élèves ont fait suspendre les cours ce mardi matin, au lycée moderne de Vavoua, pour dénoncer l’insuffisance de salles de classe.

Ce matin, par des coups de sifflets, des élèves ont fait sortir leurs condisciples des salles à cause du fait que des classes manquent de salles pour prendre des cours.

Depuis le début de l’année scolaire, à Vavoua, le proviseur met en congés les élèves pour une semaine et tour à tour, les niveaux de la sixième à la quatrième pour avoir des salles pour les autres niveaux. Mais, cette gymnastique n'empêchent toujours pas le déficit de salles que vit l'ensemble des apprenants. Des classes se croisent chaque matin dans les mêmes salles, ce qui occasionne souvent l' interruption ou la suspension des cours pour certaines classes. 

Selon le censeur Kouakou Blé, le lycée moderne compte 47 salles pour 66 classes pédagogiques. A ce problème d’insuffisance de salles, s’ajoute celui d’un manque de 35 professeurs. Pour l’heure, le proviseur attend l’achèvement d’un bâtiment de quatre salles qui est en construction depuis plus de  cinq ans par le conseil régional du Haut-Sassandra.

Pour cette année scolaire 2018-2019 , le lycée moderne de Vavoua totalise un effectif de plus de 5000 élèves  pour 48 salles.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Turquie: détention préventive pour un universitaire dans l'attente de son procès

Turquie: détention préventive pour un universitaire dans l'attente de son procès

Irak: cinq morts dans un attentat à la voiture piégée à Tikrit

Ouganda : Sept pêcheurs ougandais tués par des miliciens congolais, selon la police

Cameroun anglophone: un professeur et un employé de l'Université de Buea enlevés