Danané : Un homme condamné à cinq ans de prison ferme pour pratique de sorcellerie
0
 

Écouter
Danané : Un homme condamné à cinq ans de prison ferme pour pratique de sorcellerie

Danané : Un homme condamné à cinq ans de prison ferme pour pratique de sorcellerie

Aip | Lu 2115 fois | Publié

Gba Kakema Raymond, 38 ans, originaire de Ligaleu, dans la sous-préfecture de Banneu (département de Zouan-Hounien), a écopé de cinq années de prison ferme et à 100 000 FCFA d’amende pour pratique de sorcellerie ayant occasionné mort d’homme.

“Quand nous posons ces actes, dans notre confrérie, nous sommes élevés en grade. C’est vous qui nous voyez de vulgaires personnes. Or là-bas, nous sommes rois”, a soutenu à la barre le prévenu.

sans remord ni ressentiment Gba Kakema Raymond Comparaissant jeudi devant le tribunal de Danané, pour “pratique de sorcellerie, de charlatanisme”  a reconnu les faits que lui reprochait le tribunal présidé par le juge Koffi Emile.

Soupçonné et accusé par le père du défunt, le président du tribunal l’a donc reconnu coupable du délit de pratique de sorcellerie et condamné la peine de prison ferme, en suivant le réquisitoire du parquet. Les parents de la victime qui se sont constitués en partie civile, recevront, pour leur part, 12 millions de francs CFA de dommages et intérêts.

Courant 2017, le prévenu qui courtisait une jeune fille du village de Ligaleu, va provoquer la mort d’un autre prétendant, en utilisant des mixtures faites d’écorces d’arbres et d’empreintes laissées dans le sable après une pluie.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Brésil: le domicile du président du parti de Bolsonaro perquisitionné

Le Secrétariat d’Etat chargé des Affaires maritimes veut redynamiser l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM)

Les autorités d’Alépé au secours des victimes des pluies diluviennes

Des aviculteurs formés à l’utilisation des antibiotiques en lien avec la sécurité sanitaire des aliments

Le gouvernement appelle à l’intensification des initiatives en faveur des femmes rurales