Le foisonnement des tricycles à Bouna contraint les taxis communaux à garer
0
 

Écouter
Le foisonnement des tricycles à Bouna contraint les taxis communaux à garer

Le foisonnement des tricycles à Bouna contraint les taxis communaux à garer

AIP | Lu 1855 fois | Publié

Le foisonnement de tricycles à Bouna a contraint les deux taxis communaux à cesser leurs activités, a constaté mardi l’AIP.

Les chauffeur de ces taxis entendent entamer une reconversion, à savoir faire désormais la ligne Bouna-Doropo.

“C’est encore mieux. On ne s’en sort pas avec ces tricycles qui nous arrachent les clients”, a déclaré l’un de ces chauffeurs, Ouattara Yacouba.

Les tricycles communément appelés taxis-motos à Bouna restent largement prisés par les populations. Offrant des services variés à des tarifs relativement bas, ces engins à trois roues assurent le transport de bagages et même de personnes à travers la ville. On les aperçoit aux abords des marchés, dans les gares routières et dans tous les autres lieux d’échanges commerciaux.

“Nous préférons les taxis motos parce que ces engins peuvent charger une grande quantité de bagages et surtout tout type de bagages, ce qui n’est pas le cas avec les taxis communaux qui, eux, sont de petites voitures aux coffres limités”, justifie une commerçante de la ville, Ouattara Djénébou.

Les taxis communaux ayant cessé leurs activités, ils offrent ainsi l’occasion aux taxis-motos, désormais seuls maîtres du secteur, à s’accaparer toute la clientèle de la ville de Bouna.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Madagascar : neuf morts après de fortes pluies

Elections en RDC : contraint de reculer, Kagame n'ira pas à Kinshasa

Egypte: un an de prison pour un présentateur TV pour avoir interviewé un gay

Nigeria: l'ex-président Obasanjo accuse Buhari de préparer des fraudes pour sa réelection

La mairie de Niablé engage la lutte contre l’insalubrité dans la commune