Le premier barrage hydro-agricole gonflable de l’Afrique de l’Ouest mis en service à M’Bahiakro
0
 

Écouter
Le premier barrage hydro-agricole gonflable de l’Afrique de l’Ouest mis en service à M’Bahiakro

Le premier barrage hydro-agricole gonflable de l’Afrique de l’Ouest mis en service à M’Bahiakro

AIP | Lu 1766 fois | Publié

Le barrage hydro-agricole gonflable de M’Bahiakro (Centre-Est, région de l’Iffou), le premier en Afrique de l’Ouest et le 3ème sur le continent, a été mis en service à M’Bahiakro, vendredi, par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly, en présence des autorités administratives, politiques, coutumières et religieuses de la région.

D’un coût global de 14 millions FCFA financés en grande partie par la Banque ouest africaine  de développement (BOAD) et le fonds Koweïtien, ce projet de 450 ha devra fournir dans sa phase de croisière, selon le ministre Sangafowa Coulibaly, une production additionnelle de 4 200 tonnes de paddy. Il va dégager un revenu brut de 675 millions FCFA par an, soit 2 600 tonnes de riz blanchi dont la commercialisation générera au moins 900 millions FCFA, une production additionnelle de mille tonnes de légumes pour un revenu annuel d’environ 236 millions FCFA.
 
Au total, 355 emplois ruraux permanents seront créés, ainsi que trois emplois de techniciens électro mécaniciens, 25 emplois de conducteurs d’engins, trois emplois de cadres, 2 000 emplois permanents.
 
Tout en soulignant la place de choix occupée par ce projet dans la Stratégie nationales de développement du riz (SNDR) initiée par le gouvernement pour la période 2012-2020, le ministre en charge de l’agriculture a invité les exploitants et les autorités locales à tout mettre en oeuvre pour atteindre les objectifs de l’autosuffisance en riz et à pérenniser ce projet.
 
Construit dans le cadre du projet d’aménagement du hydro-agricole, cet ouvrage est logé dans le lit du fleuve N’zi à M’Bahiakro. Il est composé d’un barrage gonflable  de 70 m de longueur, 2 m de hauteur et d’un volume de béton de 18 000 m3, avec une membrane en caoutchouc de longueur 30,25m×2, de 3 m d’hauteur et 12 mm d’épaisseur.
 
Il est doté d’une passerelle métallique de 78,80 m de longueur, 1,20 – 2,30 m de hauteur, 1,70 mm d’épaisseur et d’un local de contrôle équipé de deux compresseurs de pression. La station de pompage quant à elle, bénéficie de deux bâches de pompage et quatre pompes de débit unitaire de 200 litres par seconde.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Madagascar : neuf morts après de fortes pluies

Elections en RDC : contraint de reculer, Kagame n'ira pas à Kinshasa

Egypte: un an de prison pour un présentateur TV pour avoir interviewé un gay

Nigeria: l'ex-président Obasanjo accuse Buhari de préparer des fraudes pour sa réelection

La mairie de Niablé engage la lutte contre l’insalubrité dans la commune