Un jeune homme tailladé à la machette à M’Bahiakro
0
 

Écouter
Un jeune homme tailladé à la machette à M’Bahiakro

Un jeune homme tailladé à la machette à M’Bahiakro

AIP | Lu 2053 fois | Publié

Un adolescent de 16 ans a été tailladé à la machette, dans la nuit de vendredi à samedi, lors d’une rixe, au quartier TP de M’Bahiakro, a appris l’AIP.

Les jeunes garçons s’étaient rendus dans ce quartier reculé de la ville, pour y participer aux festivités d’un mariage traditionnel.

Selon des témoins, il était un peu plus de 00h quand Sidibé Amadou a surgi de la broussaille pour asséner de violents coups de machette à son adversaire, Diarra Lacina qui venait de lui infliger une défaite à l’issue d’une rixe. II n’aurait pas digéré cette humiliation subie de la part de ce garçon, de surcroit moins âgé que lui, rapporte-t-on.

Il s’était donc replié à la maison pour préparer la riposte, au moment où les autres pensaient que tout était fini, souligne-t-on.

Sa victime, surprise par cette brusque attaque, en a fait les frais. N’eut été l’intervention des autres garçons qu’il a aussi menacés de découper à la machette avant de prendre la fuite, ce malfrat aurait ôté la vie au petit Diarra. Évacué d’urgence au centre hospitalier universitaire (CHU) de Bouaké dans un état critique, la vie de cet adolescent est aujourd’hui hors de danger, aux dires du père Diarra Lanciné joint au téléphone.

Mais, il s’en est sorti avec deux doigts sectionnés et plusieurs points de sutures à la tempe, à la tête et d’autres parties du corps.

La brigade de gendarmerie de la localité, saisie de cette affaire, est à la recherche du mis en cause.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Urgent | La Côte d’Ivoire compte désormais 3262 cas confirmés, 1584 guéris et 35 décès.

Coronavirus : 152 cas, 54 guéris et 0 décès enregistrés ce jeudi 04 juin 2020.

Le Centre national de recherche agronomique (CNRA) sollicite le statut d’utilité publique pour son patrimoine foncier

Les femmes des marchés de Bingerville invitées à être des ambassadrices du respect des gestes barrières

Les corps sans vie d’un couple de paysans découverts dans une forêt à Bangolo

Publicité