Le président du sénat Ahoussou Kouadio Jeannot appelle à l’apaisement à Béoumi
0
 

Écouter
Le président du sénat Ahoussou Kouadio Jeannot appelle à l’apaisement à Béoumi

Le président du sénat Ahoussou Kouadio Jeannot appelle à l’apaisement à Béoumi

AIP | Lu 2609 fois | Publié

Le président du Sénat ivoirien, Ahoussou Kouadio Jeannot, a appelé les populations de Béoumi à l’apaisement au cours d’une cérémonie de compassion, vendredi, au domicile du préfet du département.

Ahoussou Kouadio a également demandé pardon aux communautés belligérantes, en s’exprimant en Baoulé, en Malinké et en français pour, selon lui, permettre à tout le monde de saisir le message qu’il était venu porter à la population.

Il a également félicité toutes les autorités administratives, politiques, religieuses et coutumières qui n’ont lésiné sur aucun moyen pour atteindre les résultats actuels  qui  démontrent que du travail a été fait, depuis que la crise inter-communautaire a éclaté à Béoumi.

Le président du Sénat a demandé au chef de Canton, Nanan Ago Yao Barthélémy et à l’Imam central El Hadj Bamo Kéita de sensibiliser  leurs communautés respectives aux fins de “prévenir “ou “d’éradiquer” les conflits inter-communautaires.

Il a conclu en appelant les cadres qui “enveniment” la situation à plus de “responsabilité” dans leur prise de position, les invitant à soutenir le ministre Sidi Tiémoko Touré, en charge de la Communication et des Médias pour tous les “efforts consentis” depuis le déclenchement de ce conflit.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

En continu

Huawei lance son premier smartphone touché par les sanctions américaines

Brexit: Londres a jusqu'à fin septembre pour soumettre une proposition écrite (Premier ministre finlandais)

Daloa abritera l’édition 2019 de la Journée internationale de l’accès universel à l’information

Les consultations pour une gouvernance foncière inclusive se poursuivent dans le canton Tioroniaradougou, région du Poro

Vers la valorisation de sites touristiques à Man grâce un projet pilote financé par l’Union Européenne (UE)