Un mort et 561 sinistrés dans les inondations d’Ayamé (Bilan provisoire)
0
 

Écouter
Un mort et 561 sinistrés dans les inondations d’Ayamé (Bilan provisoire)

Un mort et 561 sinistrés dans les inondations d’Ayamé (Bilan provisoire)

AIP | Lu 1792 fois | Publié

Les inondations consécutives aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur le Sud-Comoé, vendredi et samedi, ont fait un mort et 561 sinistrés à Ayamé, indique un bilan provisoire de ces intempéries.

Un jeune homme de 26 ans, Karim Nouhédiéni  a trouvé la mort emporté par les eaux. Son corps a été retrouvé samedi aux environs de 10 heures. La brigade de gendarmerie et les agents de l’hôpital général ont fait les constats d’usage avant d’ordonner son inhumation.

Les sinistrés ont été recensés  par les services de l’Institut national d’Hygiène publique conduits par le chef d’antenne d’Aboisso, Coulibaly Adama.

Au total, 118 ménages comprenant 561 personnes ont été recensées pour l’heure.

Les dégâts matériels sont importants.

Des personnes ont perdu  des biens matériels allant des appareils électroménagers aux meubles et autres ustensiles de cuisines. Des commerçants ont également tout perdu sous l’eau.

L’hôpital général d’Ayamé a pratiquement tout perdu. Du matériel de pointe dont ceux du cabinet dentaire se sont abîmes sous l’eau, a fait savoir le medecin-chef de l’hôpital, Dr Kouakou Norbert. La pharmacie et la quasi-totalité des services de l’hôpital n’ont pas été épargnés a constaté l’AIP.

Quant au groupe scolaire Ayamé 1, 3 et 4, il a tout son matériel didactique détruit, a révélé l’un des directeurs, Michel Tia.

Le maire de la commune d’Ayamé, Pr Valentin N’douba, a expliqué que la forte intensité de la pluie qui a fait déborder la rivière Anassué pourrait expliquer ces inondations. Il a fait savoir que des mesures sont prises pour une éventuelle évacuations des populations si d’aventure il pleuvait à nouveau.

Pr N’douba a appelé les populations au calme et à la solidarité.

Le département d’Aboisso a connu une inondation en juillet 2018 rappelle-t-on.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

En continu

Les élèves font arrêter les cours à Gagnoa malgré la présence des forces sécuritaires

Ouattara salue les 55 années "de qualité et de professionnalisme" de Fraternité Matin

Des experts africains en conclave à Abidjan autour de la qualité de la formation professionnelle

Près de 600 ménages enregistrés pour la deuxième vague du projet “filet socio-productif “à Nassian

Des bénéficiaires du projet "Agir pour les jeunes" à Boundiali en formation