Côte d’Ivoire : Prostitution, un avenir pour certaines filles
0
 

Écouter
Côte d’Ivoire : Prostitution, un avenir pour certaines filles

Côte d’Ivoire : Prostitution, un avenir pour certaines filles

Didier N'Doli| d.ndoli@rti.ci | Lu 12025 fois | Publié

‘’Qu'est-ce que la prostitution, sinon les conséquences de l'amour sans l'amour ?’’ a dit Alphonse Karr dans le livre sous les tilleuls(1932). Pour certains, la prostitution c'est l'armée de métier de l'amour vénal et pour d’autres, le plus vieux métier du monde, ou monnaie, vice et plaisir fusionnent au gré des plaisirs ardents. Pour les filles de Krokoni à Yopougon (dans le nord d’Abidjan) ou dans le Bardot à San-Pedro, la prostitution permet de se créer un avenir meilleur ...

Le Krokoni à Yopougon et le Bardot à San Pedro sur la côtière sud-ouest de la Côte d’Ivoire, sont deux zones réputées pour être des lieux ‘’dortoirs’’ où se mêlent pauvreté, banditisme et prostitution. Les jeunes filles présentes dans ces endroits sont pour la plupart livrées à elles-mêmes, comme des feuilles sèches au vent. Pourquoi ?

19 h 30, dans le quartier dans la ville de San-Pedro, non loin de la baie des sirènes et dans le Bardot , deux filles quittent leur domicile pour un lieu unique, les boîtes de nuit dans le centre-ville. A la même heure, à Yopougon, à deux pâtés de maison du carrefour Bel air, en plein dans la rue des princes, le Krokoni lui s’apprête à accueillir ses clients mais aussi à livrer ses filles dans les rues pour appâter les hommes.

Alice et Temin du côté du quartier de la selmer à Bel air Yopougon, se pavanent, vêtues de tenues légères de couleur sombre pour allier charme et sourire et faire fondre sur le coup tous les hommes qui passent.

‘’Je suis ici depuis l’âge de 15 ans et je cherche mon fonds de commerce comme une cousine l’a fait ici avant moi. Aujourd’hui elle fait son commerce de pagnes et de produits dans la commune d’Adjamé’’ avoue Alice toute calme en provoquant d’un sourire un client qui passait.

Pour Temin, ‘’avoir de l’argent d’une telle façon n’est pas tous les jours une chose agréable, mais l’argent des clients sert à de bonnes choses si tu sais l’utiliser’’.

A la même heure, à San-Pedro, Chantal comme à chaque deux soirs, Samedi et Dimanche, fait ‘’recette’’.

‘’Je réussi à avoir entre 30 à 50 000 F CFA de recette par week-end’’ sans compter mes frais de transport’’, avoue-t-elle.

Un peu agacée, Chantal passe aux aveux. ‘’Je passe aussi du temps du coté de Bardot ; en fait j’ai des contacts et je prends des appels pour des visiteurs (ndlr : les touristes) et des particuliers qui par l’intermédiaire d’une amie me met en contact avec eux pour du plaisir ’’, dit-elle.

‘’Je monnaie mes charmes souvent mais pas tout le temps car ici à San Pedro, ça paie bien. Et les temps sont durs mais on fait avec (…)’’, avoue t-elle sans gène aucune.

‘’22 ans, c’est l’âge que j’ai. Je suis des cours du soir en classe de 4ème dans une école de la place à Abidjan’’, précise Chantal.

Chantal, à 348 Km d’Abidjan avec ses allers et retours confesse qu’elle économise certes mais a du mal à joindre les deux bouts.

Agées de 19 et 20 ans, Alice et Temin ont vu tant de choses, des agressions multiples au quartier de Yopougon selmer à la crise politique qui a secoué la Côte d’Ivoire en 2011 faisant 3000 morts.

‘’J’ai pu économiser jusque-là une somme de 300 000 f CFA’’ (environ 500 euros) et je compte ouvrir, comme ma cousine, mon magasin de pagnes et ouvrir d’autres petits commerces’’ nous livre en secret Temin.

Quant à Alice, elle compte finir d’abord ses études en cours du soir de classe de 3ème et faire soit du commerce ou soit partir pour l’étranger pour y continuer sa vie.

En Côte d’Ivoire, la prostitution est à ce jour un drame social. Tandis que certaines jeunes filles cherchent un avenir en se prostituant à Abidjan et à San-Pedro, d'autres innondées par le désespoir livrent leur corps dans des barraques de fortunes pour la modique somme de 500 F CFA dans le quartier de la riviera 2...

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Venezuela: l'armée déterminée à empêcher l'entrée de l'aide

Fraude fiscale: jugement à Paris pour le géant bancaire suisse UBS

Ouganda: le parti au pouvoir approuve la candidature du président Museveni à un sixième mandat

Le nouveau Conseil municipal de Grand-Bassam investi sous le signe du rassemblement

La promotion du genre dans l’enseignement supérieur et la recherche scientifique au cœur d’un atelier à Yamoussoukro

Les plus lus