La Côte d’Ivoire bientôt dotée d’un réseau haut débit de fibre optique
0
 

Écouter
La Côte d’Ivoire bientôt dotée d’un réseau haut débit de fibre optique

La Côte d’Ivoire bientôt dotée d’un réseau haut débit de fibre optique

AIP | Lu 5822 fois | Publié

Dans le cadre du Projet national de téléphonie rurale (PNTR), le ministère ivoirien de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication entreprend la construction d’un réseau haut débit de fibre optique sur l’ensemble du territoire ivoirien. Selon une note d’information dudit ministère transmise vendredi à l’AIP, il est prévu le 20 juillet à la place ADO de San Pedro, la cérémonie de lancement de ce vaste chantier d’investissement, placée sous la présidence du Premier ministre, Me Jeannot Ahoussou-Kouadio, et en présence du ministre de la Poste et des TIC, Bruno Nabagné Koné. Le projet Réseau national haut débit (ReNaHD) consiste à mettre en place une infrastructure nationale de transmission à base de fibres optiques, fortement maillé, qui viendra en complément des réseaux de fibres optiques existants. D’une longueur d’environ 6 700 km, il reliera toutes les préfectures et sous-préfectures. Les phases 1 & 2 de ce projet prévus pour s’achever en 2013, porteront sur le déploiement d’une artère de fibre optique sur l’axe San Pedro – Tabou et Man – Odienné – Korhogo – Ferkessédougou, long de 1 400 Km d’une part et d’autre part sur l’axe Abidjan – Bondoukou - Bouna, long de 549 km. Les 1 400 Km sont financés par un prêt fournisseur de la société HUAWEI Technologies tandis que les 549 km sont financés sur fonds propre du Fonds national des télécommunications. Le projet vise, à terme, à étendre à l’intérieur du pays le Projet de gouvernance électronique (E-Gouv); à louer de la capacité aux operateurs de téléphonie, aux fournisseurs d’accès internet (FAI), aux diffuseurs d’émission de TV; à étendre sur tout le territoire les points de présence des opérateurs de téléphonie à des coûts d’investissement et d’exploitation moindre. Les résultats attendus sont également de rendre accessible l’Internet haut débit (vitesse allant jusqu’à 100mbs) et la Télévision Numérique en HD sur toute l’étendue du territoire; à connecter les centres hospitaliers et les établissements d’enseignement; à donner accès aux applications de visioconférence haute définition indispensable pour le télé-enseignement et la télémedecine; à connecter les centres Multimédia communautaires; à faciliter les communications relatives à la sécurité nationale; et à élargir l’offre et la disponibilité des services TIC innovants. La gestion de cette infrastructure, propriété de l’Etat de Côte d’Ivoire, sera confiée dans le cadre d’une délégation de service publique à un ou plusieurs opérateurs qui en assureront son exploitation et sa maintenance. L’Etat veillera particulièrement à garantir une égalité d’accès des opérateurs du secteur au réseau national haut débit.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des conducteurs de moto-taxis de Toulépleu sensibilisés sur l’interdiction de fumer dans les lieux publics

Le maire de Touba s’engage à lutter contre l’insalubrité

Mali: mort d'un 11e militaire tchadien blessé, deux otages libérés dans le centre

Venezuela: Washington sanctionne 5 proches de "l'ex-président Nicolas Maduro"

Trump: les négociations commerciales avec la Chine se passent "très bien"