Suspension de la hausse des frais d’inscription dans les Universités publiques et les taxes et droits sur l’importation du riz
0
 

Écouter
Suspension de la hausse des frais d’inscription dans les Universités publiques et les taxes et droits sur l’importation du riz

Suspension de la hausse des frais d’inscription dans les Universités publiques et les taxes et droits sur l’importation du riz

Ministère | Lu 1143 fois | Publié

Le Chef de l’Etat, SEM Alassane Ouattara a décidé de suspendre la hausse des frais de scolarité dans les universités publiques nationales, décidée le 25 juillet dernier par la conférence des présidents d’université. C’était au cours du conseil des ministres du mercredi 1er août. Selon le porte-parole du Gouvernement, Koné Nabagné Bruno, qui a donné l’information lors de son point de presse, le Président de la République a tenu compte du niveau de pauvreté qui prévaut. En outre, il a révélé que cette mesure des présidents des universités vient en contradiction de certains textes puisqu’elle avait besoin d’être validée par le comité de gestion des universités et par le ministre de l’Enseignement supérieur. Le ministre de la Poste et des TIC a souligné que les réflexions vont se poursuivre jusqu’à une prochaine décision du conseil des ministres au cours de la quelle une décision définitive devrait être prise. Il a ajouté que cette décision définitive prendra en compte la qualité de travail fourni par certains étudiants et une progression qui devrait permettre d’étaler une éventuelle augmentation des frais d’inscription sur quelques années « pour éviter que les choses soient faites aussi brusquement.» En plus de cette décision, le Gouvernement s’est penché sur la cherté du coût de la vie et a marqué son adhésion pour la suspension des droits et taxes sur l’importation du riz. Cette mesure qui va coûter 7 milliards de FCFA à l’Etat pour une période de trois mois intervient pour anticiper sur une hausse de l’importation du riz dû au renchérissement du dollar face à l’Euro auquel est arrimé le F CFA. Le porte-parole du Gouvernement a soutenu que le blocage du prix du riz qui constitue la base alimentaire d’une grande partie de la population est une décision courageuse en attendant l’application effective des autres mesures prises par le Gouvernement pour lutter contre la cherté de la vie. Au cours de ce conseil des ministres, il a été également décidé de lancer les opérations préparatoires du recensement général de la population et de l’habitat qui est prévu pour 2013. Sur le plan économique, le Gouvernement a octroyé un permis d’exploitation d’une mine d’or à Agbaou, à la société canadienne, Etruskan Resources. Le porte-parole du Gouvernement a expliqué que cette exploitation permettra au pays de faire passer sa production à 25 Tonnes en 2015.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le pape veut "du concret" au cours d'un sommet sur les agressions sexuelles

L'ONU exhorte les Haïtiens à s'exprimer "de manière pacifique"

Le secrétaire général du Syndicat National des Inspecteurs d’Orientation de Côte d’Ivoire (SYNIOCI) interpellé par la police

Des jeunes de Mangouin-Yrongouin envahissent la sous préfecture de Biankouma

Le volume des investissements a connu une hausse de 51% en 2018 (CEPICI)