Médias: Le nouveau code de déontologie du journaliste ivoirien adopté.
0
 

Écouter
Médias: Le nouveau code de déontologie du journaliste ivoirien adopté.

Médias: Le nouveau code de déontologie du journaliste ivoirien adopté.

AIP | Lu 7432 fois | Publié

Le nouveau code de déontologie du journaliste ivoirien a été adopté jeudi lors d’une cérémonie organisée à la Maison de la presse d’Abidjan, au Plateau, en présence des responsables d\'organisations de médias et de journalistes ivoiriens. Ce nouveau code, élaboré par les journalistes Zio Moussa et Alfred Dan Moussa, présente 22 devoirs et 10 droits, contre respectivement 14 et sept droits, pour le précédent qui date de 1992. De ces 22 devoirs, seulement six éléments ont été introduits à l’ancien code et pour les droits, trois y ont été ajoutés. Deux articles du nouveau code de déontologie du journalisme, au niveau des droits du journaliste consistent à protéger les sources du journaliste et aussi de dénoncer la source, si le journaliste a pu être \"manipulé\". Ces nouvelles dispositions permettront aux journalistes d’exercer de façon plus professionnelle et responsable, indique-t-on. Le CSRA a été mis en place en janvier 2011 à Accra, à l’initiative de la Fondation pour les médias africains (MFWA), une ONG sous-régionale, en partenariat avec l’ONG danoise International media support (IMS), afin d’aider les médias ivoiriens à jouer leur partition au règlement de la crise postélectorale en Côte d’Ivoire. Il est composé notamment des représentants du Conseil National de la Presse (CNP), du Réseau des instances africaines d’Autorégulation des médias (RIAAM), de l’Observatoire de la liberté de la presse, de l’éthique et de la déontologie (OLPED), du Groupement des éditeurs de Presse de Côte d’Ivoire (GEPCI), de l’Union des radios de proximité de Côte d’Ivoire (URPCI) et de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) et de quelques consultants médias. Le nouveau code du journaliste a été validé lors du troisième forum du Comité de suivi des recommandations d’Accra. Les deux premiers ont eu lieu respectivement les 02 et 15 février, à la Maison de la presse d’Abidjan.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Colombie: le président Duque appelle Cuba à extrader les guérilleros de l'ELN

6.000 ressortissants nigérians se réfugient au Tchad après des attaques de Boko Haram (HCR)

Ethiopie: amnistie accordée à 13.000 personnes

Nigeria: un tribunal ordonne qu'un leader chiite incarcéré soit soigné par ses médécins

Le département de Duékoué de plus en plus fréquentable (Préfet)