Plus de 80% des mineurs sud-africains d\'Amplats toujours en grève
0
 

Écouter
Plus de 80% des mineurs sud-africains d\'Amplats toujours en grève

Plus de 80% des mineurs sud-africains d\'Amplats toujours en grève

afp | Lu 1009 fois | Publié

Amplats, la filiale platine du géant Anglo American a indiqué mercredi que plus de 80% de ses mineurs du bassin de Rustenburg, dans le nord de l\'Afrique du Sud, n\'avaient toujours pas repris le travail et a menacé de sanctionner à compter de jeudi ceux qui participent à cette grève sauvage.

"Moins de 20%" de la main d'oeuvre habituellement employée par Amplats autour de Rustenburg est venue au travail, a indiqué le groupe dans un communiqué. Amplats, la filiale platine du géant Anglo American a indiqué mercredi que plus de 80% de ses mineurs du bassin de Rustenburg, dans le nord de l'Afrique du Sud, n'avaient toujours pas repris le travail et a menacé de sanctionner à compter de jeudi ceux qui participent à cette grève sauvage. "Moins de 20%" de la main d'oeuvre habituellement employée par Amplats autour de Rustenburg est venue au travail, a indiqué le groupe dans un communiqué. "Anglo American Platinum a plusieurs fois signifié à ses employés qu'ils étaient priés de revenir au travail et que des procédures seraient engagées s'ils ne le font pas. L'action disciplinaire démarrera jeudi contre ceux qui continuent de participer à cette action de grève illégale", indique l'entreprise, qui précise que ces mesures disciplinaires "pourraient conduire à des licenciements". "Le volume de production de platine perdu par les installations de Rustenburg atteint environ 20.000 onces depuis le 12 septembre", selon le groupe. "Nos activités minières à Rustenburg subissent une pression économique énorme et leur avenir est déjà à réexaminer", a-t-il ajouté. Plusieurs milliers de mineurs d'Amplats ont de leur côté convergés mercredi vers un stade proche de Rustenburg où ils ont eu l'autorisation de se rassembler. La police est intervenue pour demander à certains d'entre eux de renoncer à leurs bâtons traditionnels, une exigence aussitôt relayée par les représentants des grévistes. Les mineurs d'Amplats, à l'instar de ceux de la mine voisine de Marikana où une grève sauvage a dégénéré et fait 46 morts, exigent de fortes hausses de salaires.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

France/"Gilets jaunes" : un intellectuel cible d'injures antisémites

France/"Gilets jaunes" : un intellectuel cible d'injures antisémites

Burkina : un ancien proche de Compaoré annonce sa candidature à la présidentielle de 2020

Niger: 7 soldats tués dans des combats avec Boko Haram

Une caravane de formation gratuite en digital lancée à Bondoukou