Les projets de Charte d’éthique et du Code de déontologie des agents publics remis officiellement.
0
 

Écouter
Les projets de Charte d’éthique et du Code de déontologie des agents publics remis officiellement.

Les projets de Charte d’éthique et du Code de déontologie des agents publics remis officiellement.

L\'Intelligent d\'Abidjan | Lu 2437 fois | Publié

Méité Sindou, Secrétaire National à la Gouvernance et au Renforcement des capacités, a remis officiellement les projets de Charte d’éthique et du Code de déontologie des agents publics au ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, M. Gnamien Konan. C’était le vendredi 24 février 2012, à l’ENA (Ecole nationale d’administration), à Cocody-Deux Plateaux. Le ministre Gnamien Konan en révélant qu’il œuvrera pour la validation en conseil des ministres de ces projets de texte, a indiqué tout l’intérêt qu’il y a à s’approprier la Charte d’éthique et le Code de déontologie. «La différence entre les nations s’explique par la différence entre les valeurs et les principes qu’elles se donnent et qu’elles respectent», a-t-il déclaré. Après quoi, il a exposé sur cette problématique : «Quelle valeur donnons-nous au travail, à la nation, à la chose publique ? Est-ce que nous ne plaçons pas nos intérêts individuels avant ceux de la communauté, de l’Etat ?». Pour le ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, la Charte d’éthique et le Code de déontologie n’auront de la valeur que dans l’utilisation que nous en ferons. Gnamien Konan qui appelle les agents publics à s’engager au respect scrupuleux de la Charte d’éthique et du Code de déontologie, a fait savoir que son département prendra toutes les dispositions pour que l’engagement de tous soit réel. «L’exemple doit être donné au plus haut niveau. Sans l’exemple des hauts responsables, la moralisation de la Fonction Publique ne sera jamais une réalité. Aussi, il faut qu’on arrive à décider que les responsables de l’administration publique doivent déclarer leurs biens. Nous ambitionnons également de codifier les postes. Ce qui va permettre de dire qui peut être directeur général, sous-directeur ou qui ne peut pas l’être», a-t-il affirmé. Bien avant, le Secrétaire National à la Gouvernance et au Renforcement des capacités, Méité Sindou, a souligné que la réalisation de ces textes s’inscrit dans la vision des nouvelles autorités qui entendent doter la Côte d’Ivoire d’une administration efficace au service des populations. Aussi, a-t-il ajouté, son secrétariat veut offrir, à travers la Charte d’éthique et le Code de déontologie, un outil d’évaluation de la qualité du service que l’Etat propose aux usagers. Les projets de texte de la Charte d’éthique et du Code de déontologie engagent, entre autres, les agents publics, à se garder de toutes sortes de malversations, de détournements, à s’abstenir d’utiliser les fonds publics à des fins personnelles, à exécuter les tâches avec célérité, rigueur, à s’interdire toute discrimination par rapport à la conviction politique, religieuse, etc. Ce document demande également aux agents publics de s’interdire de divulguer à leurs familles ou à leurs proches toute information confidentielle dont ils ont connaissance dans le cadre de leurs fonctions.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

L’ancienne ministre des finances du Liberia Antoinette Sayeh, est nommée Directrice Générale Adjointe du FMI.

Malawi: le Parlement fixe de nouvelles règles pour la nouvelle présidentielle en mai

Le procès en appel de Jacques Mangoua reporté au 24 mars

Lutte contre l’apatridie : le HCR et le gouvernement ivoirien saluent les progrès réalisés

Les inscriptions aux examens scolaires à grands tirages prennent fin le 28 février (DECO)