Près d'un millier de jeunes ivoiriens formés aux métiers de l'hévéaculture.
0
 

Écouter
Près d'un millier de jeunes ivoiriens formés aux métiers de l'hévéaculture.

Près d'un millier de jeunes ivoiriens formés aux métiers de l'hévéaculture.

Didier N\'Doli | d.ndoli@rti.ci | Lu 1364 fois | Publié

Avec plus de 230 milles hectares plantés et 240 000 tonnes d’hévéa produits, la Côte d’Ivoire se place en 7è position au plan mondial et en première position en Afrique dans la culture de l’hévéa. C’est pour pérenniser cette culture et hisser le pays à un niveau plus haut que le Ministre de l’emploi, des affaires sociales et de la solidarité, Gilbert Kafana Koné, a procédé au lancement de la formation de 960 Jeunes aux métiers de l’hévéaculture dans le cadre du PEJEDEC ( Projet Emploi Jeune et développement des compétences.

L’hévéaculture est un secteur d’activités de plus en plus prisé par les populations en Côte d’Ivoire. Avec 5 milliards FCFA d’investissement en moyenne par an, l’hévéaculture qui est la mère du caoutchouc naturel, produit agricole d’exportation de la Côte d’Ivoire, après le cacao, l’huile de palme et le coton, demeure un secteur où les cultivateurs sont moins formés. C’est à juste titre que le gouvernement a bénéficié d’un don de la Banque Mondiale pour financer la mise en œuvre du projet emploi jeune et développement des compétences (PEJEDEC) pour contribuer à améliorer l’employabilité de 27500 jeunes ivoiriens âgés de 18 à 30 ans. Ce projet d’hévéaculture, lancé par le ministre de l’emploi, a pour priorité de former 960 jeunes aux métiers de culture de l’hévéa en partenariat avec l’APROMAC (l’association des professionnels du caoutchouc naturel de Côte d’ivoire). Le partenariat vise exclusivement la formation par l’APROMAC de 960 jeunes ivoiriens, âgés de 18 à 30 ans, aux métiers de l’hévéa dont : - 100 jeunes au métier de régisseur de plantation d’hévéa - 160 jeunes au métier de pépiniériste - 500 jeunes au métier de greffeur d’hévéa - 200 jeunes au métier de saigneur d’hévéa. Les localités de sélection et de formation des 960 jeunes couvrent tout le sud de la Cote d’Ivoire. Ces 35 localités, dont Aboisso, Adzopé, Akoupé(…), serviront comme base pour la mise en œuvre du projet hévéaculture dont le coût global s’élève à 374 millions de nos francs. Ce budget couvrira la formation des jeunes, leurs frais de mission, les prises en charge et les autres acquisitions de fournitures, équipements et services (carburant, fournitures de bureau…) dans l’exécution Bilé Joseph, président du comité de gestion du APROMAC-FDH a exprimé l’engagement de l’APROMAC à la formation des 960 jeunes aux métiers de l’hévéa. Il a aussi souligné que le secteur de l’hévéa travaille sur la mise en œuvre d’une procédure et des mesures de sécurité au niveau de l’achat et de la vente du caoutchouc. Le ministre Kafana Koné a remercié tous ses partenaires et lancé officiellement la formation de 960 Jeunes aux métiers de l’hévéaculture dans le cadre du PEJEDEC.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Cinéma: le Fespaco s'ouvre sous tension pour son cinquantenaire

Cinéma: le Fespaco s'ouvre sous tension pour son cinquantenaire

Présidentielle en Algérie: la police oblige un candidat à quitter Alger (entourage)

Les enfants de Songan disposent d’une école rénovée (Communiqué)

Egypte: un parti d'opposition dénonce "une campagne d'arrestations"