Espagne : "Désespérée", une chômeuse vend ses organes
0
 

Écouter
Espagne :

Espagne : "Désespérée", une chômeuse vend ses organes

metrofrance | Lu 1129 fois | Publié

Quand son propre corps est l\'ultime recours. Face à la crise, une mère espagnole, au chômage, semble poussée à une extrémité terrible pour tenter de s\'en sortir. Selon le quotidien espagnol El Mundo, cette femme de 44 ans a publié il y a deux semaines sur internet une annonce dans laquelle elle propose une partie de ses organes à la vente.

"J'ai d'abord mis en vente un rein, maintenant je propose aussi les cornées de mes yeux, un de mes poumons, un morceau de mon foie... Je vends n'importe quel organe de mon corps à qui peut le payer, et je fais cela parce que je suis tout simplement désespérée", raconte cette mère au journal. Avis d'expulsion L'homme qui a partagé sa vie 18 ans durant lui a fait subir des mauvais traitements, selon le récit de cette quadragénaire. Aujourd'hui, elle affirme souffrir d'une incapacité à 66% et son ancien compagnon chercherait à la faire expulser de la maison où elle vit avec sa fille. "J'ai reçu un préavis d'expulsion pour ma fille et moi. Nous n'avons pas de famille, nous ne savons pas où aller", poursuit-elle. "Je n'ai pas d'autre moyen pour essayer de sauver ma vie et celle de ma fille. Si avec le temps qu'il me reste à vivre je peux ainsi donner à ma fille la force qui lui permette de sortir de cette situation, bien sûr, je vends mes organes", explique cette femme à la recherche d'un logement. L’extrémité à laquelle est poussée cette Espagnole se heurte toutefois à la loi sur le trafic d'organes, un délit passible de 12 ans de prison. Mais selon El Mundo, si cette mère de famille n'a reçu aucune offre suite à la parution de son annonce, elle aurait déjà pris contact avec un médecin de l'enclave espagnole de Melilla dans la perspective d'un éventuel prélèvement.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le pape veut "du concret" au cours d'un sommet sur les agressions sexuelles

L'ONU exhorte les Haïtiens à s'exprimer "de manière pacifique"

Le secrétaire général du Syndicat National des Inspecteurs d’Orientation de Côte d’Ivoire (SYNIOCI) interpellé par la police

Des jeunes de Mangouin-Yrongouin envahissent la sous préfecture de Biankouma

Le volume des investissements a connu une hausse de 51% en 2018 (CEPICI)