Bouaké Fofana (DG de la SICOGI) : "Nous allons relancer la location-vente, si nous bénéficions de moyens conséquents".
0
 

Écouter
Bouaké Fofana (DG de la SICOGI) :

Bouaké Fofana (DG de la SICOGI) : "Nous allons relancer la location-vente, si nous bénéficions de moyens conséquents".

RTI Info/Boris Odilon BLE | Lu 5851 fois | Publié

Le Directeur général de la Société Ivoirienne de Construction et de Gestion Immobilière (SICOGI) était face à la presse le mercredi 14 février au siège de l’entreprise à Abidjan. Au cours de cet échange, il a présenté le bilan de ses actions depuis sa prise de fonction et donné les orientations de la société. Il compte avant tout relancer les opérations de location-vente pour permettre au maximum d'Ivoiriens d'avoir un toit.

Redresser la Société Ivoirienne de Construction et de Gestion Immobilière (SICOGI), tel était l’objectif principal assigné à Bouaké Fofana à sa nomination. L’homme, fort d’une expérience acquise au Fonds d’Entretien Routier (FER), doit permettre à l’opérateur immobilier historique de redorer son blason.

« A ma prise de fonction le 3 août 2017, tous les chantiers de la SICOGI étaient arrêtés. Les agents étaient inquiets car c’est construire des maisons et les vendre qui permet à la SICOGI de gagner de l’argent » indique Bouaké Fofana.

Le nouveau directeur général et son équipe lancent un audit du patrimoine de l’entreprise et renforcent son système de gestion. L’audit permet de découvrir que la SICOGI a des actifs occupés illégalement par des tiers, principalement à Adjamé, Cocody et Yopougon. Des solutions pour récupérer le patrimoine ou les vendre aux occupants sont élaborées et seront exécutées dans les mois à venir.

Les chantiers à l’arrêt (Résidences "Azito" à Yopougon, "Concorde 2" à Abobo, "Esperance 2" sur la route de Bingerville) vont redémarrer. Déjà, 235 clés de maisons à standing économique de l’ "Opération Azito" ont été remises. En avril, 200 logements des Résidences Ahounianssou de Bouaké seront livrés. La SICOGI entend jouer un rôle important dans le dispositif de l’habitat et du logement avec une priorité pour l’habitat social et rétablir la confiance avec ses clients.

Bouaké Fofana, parle déjà d’un projet de "ville nouvelle" située sur la route de Grand-Bassam, où la SICOGI dispose de 50 hectares. Sur cette superficie, l’entreprise va aménager des espaces de vie. "Nous ne faisons pas que construire des maisons, nous construisons des cités et aménageons des espaces de vie comprenant des salles des fêtes, des aires de jeux, des espaces verts, des écoles et des centres de santé", soutient le directeur général, ajoutant que la SICOGI proposera des possibilités de rénovation des quartiers qu’elle a construits allant du ravalement des façades à la gestion du cadre de vie.

La SICOGI souhaite aussi relancer la location-vente pour permettre à un maximum d’Ivoiriens de se loger. Mais, pour réussir cette opération, elle a besoin de financements conséquents et adaptés. Pour cela, elle sollicite le soutien de l’Etat qui la place au cœur du dispositif des logements sociaux en Côte d’Ivoire.

Créée en mars 1962 par l’Etat ivoirien, la SICOGI a déjà construit plus de 50 000 logements en Côte d’Ivoire.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Mali: le Premier ministre annonce des mesures pour la sécurité à Tombouctou

Le vote pour les municipales partielles se déroule sans incident à Booko

La reprise du scrutin se passe sans incident à Duékoué

Des élèves Diarabana sensibilisés sur les IST et les grossesses en milieu scolaire

Il prend deux mois de prison pour complicité de vol de moto à Toumodi