André Apété (Directeur de cabinet MICENUP) : "Plus de 50% des abonnés au mobile ont participé à l'opération d'identification"
0
 

Écouter
André Apété (Directeur de cabinet MICENUP) :

André Apété (Directeur de cabinet MICENUP) : "Plus de 50% des abonnés au mobile ont participé à l'opération d'identification"

RTI Info/Boris Odilon BLE | Lu 1948 fois | Publié

Le directeur de cabinet du ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la poste était face à la presse ce mardi 17 avril. Au cours de l’échange, André Apété a donné des informations concernant le prolongement de l’opération d’identification des abonnés au mobile.

Initialement prévue pour prendre fin le 31 mars 2018, l’opération phase d’identification des abonnés à la téléphonie mobile a été prolongée d’un mois par le gouvernement. Elle prendra fin le 30 avril.

Ayant pour objectif principal de renforcer la protection des personnes et de leurs biens partout en Côte d’Ivoire, l’opération lancée en septembre 2017 ne connait pas un grand succès. « Sur les 32 millions d’abonnés, environ 18 millions se sont faits identifier » affirme André Apété, directeur de cabinet du ministre Bruno Koné. Pourtant, toutes les mesures au niveau de l’état-civil ont été prises pour permettre à tout le monde de se faire identifier. « Des dispositions spécifiques ont été prises » confie André Apété avant d’ajouter que « techniquement, personne ne peut dire qu’il n’a pas les pièces pour se faire identifier ». En effet, les ressortissants de la CEDEAO ont la possibilité de se faire délivrer une pièce biométrique à l’Office Nationale d’Identification (ONI). Les mineurs eux, peuvent se faire « parrainer » par l’un de leurs parents.

Les personnes qui, passé le 30 avril ne se seront pas faites identifier, pourront recevoir des appels sans en émettre pendant deux mois. Au cours de ces deux mois, elles auront la possibilité de contacter les opérateurs pour la régularisation de leur situation. Passé ce délai, les numéros non identifiés seront réattribués aux nouveaux demandeurs.

Par ailleurs, les personnes détenant plusieurs numéros pour une raison ou une autre, se doivent tous les faire enregistrer. André Apété prévient : « il n’y aura pas un deuxième prolongement, il faut que tout le monde participe à cette opération ».

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

France: le référendum d'initiative citoyenne, une demande montante des "gilets jaunes"

Une ONG offre des cadeaux à une cinquantaine d’orphelins à Gagnoa

Un cortège funèbre fait un blessé grave à Bouna

Zimbabwe: Mnangagwa promet des réformes pour promouvoir la démocratie

"Gilets jaunes": plus d'une centaine de gardes à vue à Paris (préfecture)