Les forces vives et acteurs du système éducatif se concertent pour la reprise des cours à Dabou
0
 

Écouter
Les forces vives et acteurs du système éducatif se concertent pour la reprise des cours à Dabou

Les forces vives et acteurs du système éducatif se concertent pour la reprise des cours à Dabou

AIP | Lu 2392 fois | Publié

Les forces vives de Dabou et les acteurs de l’éducation se sont retrouvés, à l’initiative de la direction régionale de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (DRENET-FP) des Grands Ponts, au foyer des Cours secondaires méthodiste (CSM), pour proposer des mesures indispensables à la reprise des cours dans l’enseignement secondaire où les enseignements sont perturbés depuis plusieurs semaines.

Selon le proviseur du lycée moderne Leboutou, Ouonouan Augustin, les perturbations de l’école seraient liées à la mort d’une élève et à l’incarcération de certains autres lors des manifestations de protestations en faveur de la libération d’un enseignant  mis en cause dans une affaire d’agression sexuelle.

A l’issue des échanges et de l’analyse de la situation, lundi, les propositions suivantes ont été faites par les participants à la rencontre, pour permettre la reprise des cours dans la sérénité.

Il s’agit notamment de la fermeture immédiate du jardin public de Dabou, qui sert de lieu de rassemblement aux meneurs pour lancer les mouvements de protestation, la mise sur pieds des comités de veille dans chaque établissement pour anticiper  la survenue des grèves et mouvements d’élèves de toutes sortes.

Il est aussi question de donner les moyens à la police et à la gendarmerie présentes à cette rencontre d’assurer la sécurité de tous les établissements secondaires, revoir la discipline dans les écoles en renforçant l’autorité des enseignants (tenues, coiffure, note de conduite…), faire des descentes inopinées pour démanteler tous les fumoirs au sein des établissements et surtout bannir les pseudos syndicats qui prétendent défendre les intérêts des élèves

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Un partenariat pour booster la politique de scolarisation de 100% des enfants

sept professeurs affectés au lycée moderne de Bangolo réduisant ainsi le déficit dont souffre cet établissement secondaire.

Plus de deux milliards de FCFA reversés à des retraités militaires et gendarmes

Le préfet du département de Korhogo et de la région du Poro, Daouda Ouattara, a annoncé son départ de la ville de Korhogo pour d’autres fonctions

Difficile cohabitation entre deux villages voisins à Bocanda