Blogueur : Menace ou atout pour la société?
0
 

Écouter
Blogueur : Menace ou atout pour la société?

Blogueur : Menace ou atout pour la société?

Didir N\'Doli|d.ndoli@rti.ci | Lu 1016 fois | Publié

Aujourd\'hui à chaque minute, environ 350000 Tweets, 15 millions de SMS et 200 millions de mails sont envoyés au niveau mondial. Au même moment, des dizaines d’heures de vidéos sont mises en ligne sur YouTube, des centaines de milliers de nouveaux fichiers sont archivés sur les serveurs de Facebook, des millions de sites web sont crées et des milliers de blogs voient le jour. Celui ou celle qui tient un blog, une sorte de carnet de bord dans lequel il exprime ses points de vue, et influence à chaque mot tout son environnement et tout un monde, toute une civilisation et des habitudes... Ce propriétaire ou détenteur de blog, ce blogueur est-il à ce jour un outil d\'expression des voix sans voix ou une arme de déstabilisation des régimes et institutions?

Exprimer ses points de vue, en ouvrant son espace aux réponses et avis des populations est un exercice quotidien auquel se prête chaque jour durant les nombreux blogueurs du monde entier. De l'Afrique en Amérique en passant par le moyen orient et l'Australie, les blogueurs pour certains sont très actifs et pour d'autres moins expressifs. D'un cahier intime à un réseau public... Un blog est un carnet , un type de site web – ou une partie d'un site web – utilisé pour la publication périodique et régulière de nouveaux articles ou données personnelles généralement succincts, et rendant compte d'une actualité autour d'un sujet donné. À la manière d'un journal de bord, ces articles ou « billets » sont typiquement datés, signés et se succèdent dans un ordre antéchronologique, c'est-à-dire du plus récent au plus ancien. Un blogueur a aujourd'hui loisir de mélanger textes, hypertexte et éléments multimédias (image, son, vidéo) dans ses billets ; il peut aussi répondre aux questions et commentaires des lecteurs car chaque visiteur d'un blog peut ou bien laisser des commentaires sur le blog lui-même, ou bien contacter le blogueur par courrier électronique et Internet ; ce qui offre au blogueur un large public qui est pour la plus part du temps proche et loin de lui, voire international juste en un clic. Souvent mal dits ou mal écrit et même des fois sous des humeurs incessantes et chaudes, Cette compilation brute d'articles rédigés au vol à laquelle se limite le blog ne remplace pas, loin s'en faut, toutes les possibilités éditoriales propres au Web tels que des dossiers thématiques, des fiches-produits sur mesure, des formulaires interactifs, ou des informations contextuelles,... La spontanéité éditoriale a ses limites. Il existe de nombreux blogs, Et pourtant ils se meurent... Le Top 4 des blogueurs les plus prolifiques du réseau de blogs d’Akendewa , un réseau ivoirien de blogueurs s'est tenu le 12 Mars 2012 et à récompensé plusieurs blogueurs qui sont ici classés en fonction de la fréquence et de la régularité de leur publication. En croissance exponentielle depuis plus de 2 ans, les blogs ont dépassé le simple effet de mode. On peut estimer en millions le nombre de blogs dans le monde (26 millions selon le moteur de recherche spécialisé Technorati). Un nouveau blog naît à chaque seconde. En Belgique par exemple, 5000 blogs sont créés chaque mois. Leur domaine d'activité varient et sont pluriels à savoir la santé, la science, l'éducation, la vente, le home business, le design, etc. En 2011, on dénombrait au moins 156 millions de blogs, et pas moins d'un million de nouveaux articles de blog publiés chaque jour. Toutefois, le nombre de blogs inactifs demeure élevé. Rares sont en effet ceux qui affichent une grande longévité et l'écrasante majorité d'entre eux a été abandonnée par leurs auteurs. Malgré leur nombre croissant et leur gestion par de nombreuses personnes connues ou non, leur impact reste pour certains capital et pour d'autres dévastateurs. Blogueurs: diable ou messie? Par leur liberté de ton, les blogs représentent aujourd'hui un risque de dérapage évident. C'est le cas de ces professeurs de lycée, souillés nominativement à travers des blogs d'étudiants. Mais ce ne sont pas les seuls exemples. L'auto-publication reste soumise à certaines règles (telles la diffamation ou le respect du droit d'auteur,...) qu'il est bon de rappeler. D'aucuns critiquent les médias traditionnels pour leur côté monocorde, tous répétant inlassablement la même information, bien souvent reprise mot pour mot et chapitre par chapitre d'une dépêche d'agence de presse. Quant aux commentaires, ils n'ont pas toujours la consistance espérée. Sans compter le fait qu'il faille y répondre. Le blog, c'est aussi une question de disponibilité. Chose sûre, les blogs conviennent mieux à certaines situations qu'à d'autres. En Afrique, les blogs font leur chemin pendant qu'en Europe ils ont déjà franchi le cap de bon espérance. La Tunisie, est bien un exemple très palpable de l'usage des blogs et comme elle, certaines nations sont influencées par ces bloggeurs inconnus ou méconnus qui crient souvent leur ras le bol et pour d'autres ils soutiennent et prennent des positions sans toutes fois allumer la flamme. Ils arrivent tels des envahisseurs et chaque jour à travers des billets qu'ils émettent ils peuvent déclencher une guerre, unir un pays, et faire tomber la pluie. Utilisateur massifs des Blogs, les bloggeurs doivent-ils être fédérés pour être mieux connus et subir dans le cas possible des réprimandes de la part des autorités compétentes? Doivent-ils avoir le statut de journalistes auxiliaires ou devront -ils simplement en faire une corporation pour mieux les maîtriser?
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Un appui financier de 245 milliards de FCFA de la Banque mondiale à la Côte d’Ivoire

l’Office national de la Protection civile (ONPC) sensibilise les populations d’Abobo sur les effets néfastes des pluies diluviennes

Le Ministre Adama Koné livre les clefs du succès de la Côte d’Ivoire à une délégation du Trésor américain

Le budget du conseil régional de l’Indénié-Djuablin revu à la hausse

Une convention conclue entre l’Agence emploi jeunes (AEJ) et la fondation Magic System pour la 12ème édition du FEMUA