Le dialogue et la solidarité avec les jeunes pour une autonomisation et une participation à la vie sociale.
0
 

Écouter
Le dialogue et la solidarité avec les jeunes pour une autonomisation et une participation à la vie sociale.

Le dialogue et la solidarité avec les jeunes pour une autonomisation et une participation à la vie sociale.

RTI Info / Lacinan Ouattara | Lu 1748 fois | Publié

Selon un rapport de l’Unesco, 45% des jeunes vivent sous le seuil de pauvreté et un jeune sur trois vit avec moins d’un dollar par jour. Dans certaines régions d’Afrique, jusqu’à 20% des jeunes n’ont accès ni au travail ni aux études. C’est cette situation qui a amenée MTN Côte d’Ivoire à se consacrer à la jeune lors des "21 jours d’actions citoyennes", moment de partage et solidarité envers les communautés.

Pour la douzième édition des "21 Days of Y’ello Care", programme de bénévolat initié par l’opérateur,  la jeunesse de 15 à 24 ans, était au centre des préoccupations. C’est sous le thème "l’Education pour l’autonomisation de la jeunesse" qu’un ensemble de projets ont été définis dans un souci de dialogue, mais surtout de solidarité et d'autonomisation. 

Le projet "Youth Empowerment Learning Programme (YELP)" avec pour objectif de sensibiliser au bon usage des réseaux sociaux et les avantages liés à Internet, a vu sessions de formation organisées dans cinq communes à Abidjan.

"Les jeunes restent les plus grands consommateurs de technologies, notamment de réseaux sociaux. Si nous ne les éduquons pas à une bonne utilisation, les fléaux qui guettent notre société dans les prochaines années, seront entre autres : La cyber-délinquance, l’insécurité numérique et aussi les risques liés à la surconsommation des technologies", ont plaidé les animateurs d'ateliers;

Outre cela, les jeunes ont pu découvrir le potentiel d’Internet comme levier d’apprentissage, d’entrepreneuriat.

"Les jeunes ignorent qu’Internet et les réseaux sociaux peuvent servir à développer des idées d’entreprise. Ils ont aussi la possibilité de ses former à travers les MOOC et autres plateformes d’apprentissage", ont indiqué les mentors d’un jour.

C’est dans cette optique que le projet "Coaching for success" a fait partie de ces jours d’actions en faveur de la communauté. Des jeunes diplômés ont pu bénéficier de formation sur les techniques gagnantes de la recherche d’emploi et de rédaction de CV, de lettres de motivation et des simulations d’entretien d’embauche.

"J’ai fini mon Brevet de technicien supérieur (BTS) et depuis, je n’ai trouvé aucun stage. Avec l’atelier sur la rédaction de CV à l’Université, je me rends compte que je n’avais pas la bonne approche", témoigne une étudiante.

L’occasion a été aussi donnée aux étudiants de découvrir les métiers du secteur des télécommunications avec une "Journée carrière" permettant de réunir les professionnels et les étudiants autour des opportunités et des challenges en matière d’emploi.

On note aussi la réhabilitation de deux foyers des jeunes à la Base navale de la Marine et à Locodjoro situés dans la commune d’Attécoubé, l’une des plus défavorisées d’Abidjan. L’idée étant de fournir aux jeunes des espaces et des infrastructures en vue de favoriser leur socialisation.

Un autre programme dénommé "Life matters" pour indiquer que chaque vie compte, a également permis la réalisation des projets pour la protection de la vie et la préservation de l’environnement.

Les jeunes ont été sensibilisés et formés au premier gestes de secours avec la plateforme "Police Secours" et les sapeurs-pompiers ivoiriens.

"Chaque jour, on apprend qu’il y a des incendies et des hommes meurent. C’est aussi le cas pour les accidents de la circulation. On regarde ou on filme pour mettre sur les réseaux sociaux, alors qu’on peut prendre ce temps pour sauver des vies. La formation avec les pompiers a été enrichissante et je crois qu’il faut que chaque personne connaisse ces gestes de secours", confie Kouamé Jacques, résidant dans la commune de Port-Bouët.

A noter que cette année, sept villes de Côte d’Ivoire ont été touchées par le programme avec plus de 120 000 bénéficiaires et plus de 160 millions de FCFA investis.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Elections en RDC: l'opposant Fayulu empêché de tenir meeting à Lubumbashi

Présidentielle au Sénégal: l'ex-maire de Dakar joue son va-tout judiciaire le 20 décembre

Un embouteillage sur le 3e pont d'Abidjan dans le sens Marcory-Cocody à la suite d'un carambolage (Témoins).

Le Gabon touché par des grèves partiellement suivies

Somalie: abandon de la motion de censure contre le président