Une réunion préparatoire pour la sécurisation des élections locales tenue à Yamoussoukro
0
 

Écouter
Une réunion préparatoire pour la sécurisation des élections locales tenue à Yamoussoukro

Une réunion préparatoire pour la sécurisation des élections locales tenue à Yamoussoukro

AIP | Lu 4558 fois | Publié

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, a présidé, lundi à Yamoussoukro, une réunion d’évaluation et préparatoire des préfets de police pour une meilleure couverture sécuritaire des élections municipales et régionales couplées du 13 octobre 2018.

La séance de travail a eu lieu à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix en présence du vice-président de la Commission électorale indépendante chargé de la logistique et de la sécurisation, Alian Dogou.

Elle a porté sur la présentation de l’ordre opérationnel élaboré conjointement par les FACI, la gendarmerie et la police, la présentation du guide de sécurisation des élections élaboré avec les partenaires nationaux et internationaux, et la présentation de la synthèse des effectifs et des besoins en renfort.

Il a été aussi question, pour les patrons de la police nationale, d’évaluer les centres et bureaux de vote, d’identifier les zones sensibles, de faire le point des effectifs opérationnels et des besoins en renfort, de prévoir la mise en place des postes de commandement chargés de la coordination des élections et d’élaborer un plan de sécurisation de chaque zone avec les autres forces.

Quelque 12 000 policiers seront déployés sur le terrain auprès de leurs frères d’armes de la gendarmerie et des forces armées avec un accent mis sur la mission, avant, pendant et après.

« Je voudrais vous inviter à travailler de concert avec les autres forces de défense et de sécurité, à l’effet de faire une évaluation efficiente des centres et bureaux de vote, à identifier les risques potentiels liés aux rivalités entre candidats et partis politiques », a recommandé le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité à ses collaborateurs.

Rappelant l’importance et les multiples défis liés à la bonne organisation et à une couverture sécuritaire réussie, Sidiki Diakité a souhaité que le guide de sécurisation des élections soit la « boussole » des éléments pour le « tandem électoral ».

Il a invité les préfets de police à partager le contenu du guide avec leurs éléments, « pour qu’une fois affectés dans les bureaux de vote, ils sachent exactement quoi faire, quand le faire et comment le faire en relation étroite avec les présidents des bureaux de vote ».

Le ministre Sidiki Diakité a invité ses collaborateurs à s’approprier « l’outil très important pour les élections » pour qu’au soir du 13 octobre, la Côte d’Ivoire soit réconciliée davantage par des élections apaisées avec le concours de la police.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Mali: arrestation de quatre personnes préparant des attentats dans la région (renseignement)

Egypte: un policier tue deux chrétiens après une querelle personnelle (évêque)

Une présumée voleuse d’enfant sauvée d’un lynchage à Aboisso

Le ministre Sidiki Diakité va inaugurer le poste d’immigration de Kodjenou

Des quartiers de Dabakala privés d’eau suite à un délestage de l’électricité