Pour lui rendre hommage, un boulevard baptisé du nom de Williams Ipoté
0
 

Pour lui rendre hommage, un boulevard baptisé du nom de Williams Ipoté

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 14603 fois | Publié

Boulevard Ipoté Djéaté Williams, c’est ainsi que sera appelé l’axe où a eu lieu l’accident qui a couté la vie au jeune Williams Ipoté le samedi 06 octobre 2018.

Ce vendredi 12 octobre 2018 dès 09 heures, parents, amis, connaissances auxquels se sont joints des inconnus, ont tenu à participer à une procession en hommage à Williams Ipoté à Cocody Angré. Ils étaient environ 200, parmi lesquels les autorités municipales de Cocody à participer à cette marche silencieuse. Du domicile familial à Angré Soleil 3 à l’endroit où « Willy » a rendu son dernier soupir. Tous vêtus de t-shirts blancs à l’effigie du défunt.

L’émotion était à son paroxysme. Au moment de poser des gerbes de fleur là où « Willy » a perdu la vie, une voix déchira le silence. Celle de son père. Un père qui n’arrivait plus à se contenir. Il avait tenu 7 jours, triste, affligé. Mais à ce moment précis, il ne tenait plus. De toutes ses forces, il cria à son fils : « Willy, tu n’es pas mort pour rien ». La douleur était trop forte. Le père, ne tenant plus sur ses pieds, fut reconduit à la maison. La manifestation continua comme prévu.

A 10 heures, les autorités municipales ont procédé au baptême du « Boulevard Ipoté Djéaté Williams ». Une manière de rendre hommage à ce jeune « héros ».

Pour rappel, Williams Ipoté, est mort, percuté par un camion chargeur le samedi 06 octobre 2018. Il avait néanmoins réussi à sauver son frère cadet et son amie avec qui il cheminait. Il était âgé de 21 ans et rêvait d’une carrière de footballeur professionnel. Il sera inhumé demain samedi 13 octobre 2018 au cimetière de Williamsville.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

France: le référendum d'initiative citoyenne, une demande montante des "gilets jaunes"

Une ONG offre des cadeaux à une cinquantaine d’orphelins à Gagnoa

Un cortège funèbre fait un blessé grave à Bouna

Zimbabwe: Mnangagwa promet des réformes pour promouvoir la démocratie

"Gilets jaunes": plus d'une centaine de gardes à vue à Paris (préfecture)