Des centaines d’enfants sous mandat de dépôt à la MACA, selon la CNDHCI
0
 

Écouter
Des centaines d’enfants sous mandat de dépôt à la MACA, selon la CNDHCI

Des centaines d’enfants sous mandat de dépôt à la MACA, selon la CNDHCI

AIP | Lu 2894 fois | Publié

La Commission nationale des droits de l’homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) a révélé, mardi, à son siège à Abidjan, que les enfants sous mandat de dépôt sont de plus en plus nombreux dans les prisons civiles du pays, à l’exemple de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) où 221 enfants sont enregistrés sur la période d’août à septembre 2018.

La présidente de la CNDHCI, Namizata Sangaré, a expliqué, lors de son traditionnel briefing aux ambassadeurs et aux représentants du corps diplomatique accrédité en Côte d’Ivoire, que ces enfants sont au contact des adultes dans un contexte de surpopulation carcérale et sans possibilité, pour certains, de reprendre le chemin de l’école.

“Cette situation serait due en partie à la mise en application de la circulaire relative à la répression d’infractions commises par les mineurs en conflit avec la loi”, a déclaré Mme Sangaré, tout en souhaitant “une réévaluation de la situation générale, à l’effet de modifier la circulaire dans l’optique de privilégier les mesures alternatives à la privation de liberté”.

Namizata Sangaré a également fait cas des élections couplées du 13 octobre, tout en relevant “une fragilité de la cohésion sociale, des balbutiements intolérables de la Commission électorale indépendante (CEI) et l’immixtion regrettable du politique” dans lesdites élections.

De l’ordonnance de l’amnistie du 06 août, des lieux de garde à vue, du droit à l’éducation, du droit au logement, à la santé, de solidarité, du processus d’indemnisation des crises successives, autant de thématiques abordées par la présidente de la CNDHCI dans son exercice trimestriel de présentation des grandes lignes de la situation des droits de l’homme aux ambassades et autres représentations diplomatiques en Côte d’Ivoire, a-t-on noté.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également