Immeuble effondré à Yamoussoukro: Le député Seka Atsé Camille dans le viseur de la justice
0
 

Écouter
Immeuble effondré à Yamoussoukro: Le député Seka Atsé Camille dans le viseur de la justice

Immeuble effondré à Yamoussoukro: Le député Seka Atsé Camille dans le viseur de la justice

RTI Info/Boris Odilon BLE | Lu 1620 fois | Publié

Concepteur du plan de l’immeuble qui a cédé le 13 juin 2018 à Yamoussoukro, le député d’Adzopé Seka Atsé Camille, devrait être "entendu" dès la fermeture de la session parlementaire. L’annonce a été faite le mardi 12 février 2019 par le Procureur de la République près le tribunal de Bouaké Braman Koné.

Ingénieur des travaux publics, le député Séka Asté Camille a été identifié comme concepteur du plan de l’immeuble. Selon les informations, les ouvriers sur le chantier travaillaient sur la base d’esquisses faites à main levée par monsieur Séka. Et ce qui devait arriver arriva. L’immeuble s’est effondré sur la trentaine d’ouvriers, faisant 10 morts et 19 blessés.

Les enquêtes ont permis de mettre la main le 30 juin 2018 sur dame Amin Ncho Rosalie, propriétaire du bâtiment et Kouassi Béniwa Théophile, technicien en bâtiment. Ils ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel pour y être jugés conformément à la loi. Le 31 janvier 2019, le tribunal après avoir statué, les a déclarés coupables de l’ensemble des faits mis à leur charge. Ils ont écopé chacun de 3 ans d’emprisonnement ferme et 1 million FCFA d’amende pour les faits d’homicide et blessures involontaires et à 200 000f d’amende pour les faits de non-respect des règles régissant le permis de construire.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

L’Union Européenne remet un document d’analyse sur l’égalité hommes-femmes en Côte d’Ivoire

Insertion professionnelle: L’agence emploi jeunes d’Abengourou offre 50 permis de conduire aux jeunes

Une Ong sensibilise sur les grossesses et la dépigmentation de la peau en milieu scolaire

Grossesse en milieu scolaire: 92 cas signalés en cours d’année scolaire dans le Bounkani

Au Ghana, 60 morts dans une collision entre deux autocars