Saison des pluies : Le Gouvernement ivoirien dans une logique de prévention pour éviter des drames.
0
 

Écouter
Saison des pluies :  Le Gouvernement ivoirien dans une logique de prévention pour éviter des drames.

Saison des pluies : Le Gouvernement ivoirien dans une logique de prévention pour éviter des drames.

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 1764 fois | Publié

Les prévisions météorologiques annoncent de très fortes pluies au cours des mois d’avril, mai et juin 2019 en Côte d’Ivoire. L’Office Nationale de la Protection Civile (ONPC), le Ministère de l’Assainissement et de la salubrité et l’Office national de l’assainissement et du drainage (ONAD), demandent aux populations d’être vigilantes et de quitter les zones à risques.

« Etre vigilant et rester attentif aux messages d’alerte du Gouvernement », c’est en ces termes que l’ONPC s’est adressée aux populations à travers un communiqué, en prélude à la saison des pluies.

En effet, la météo annonce des pluies diluviennes d’avril à juin. Suite aux dégâts causés par les pluies de juin 2018, l’ONPC avait entamé la destruction de certains ouvrages et d’habitations dans les zones à risques.

En mars dernier déjà, une délégation gouvernementale conduite par le Ministre de l'intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, a fait le tour des points névralgiques dans le district d’Abidjan, qui avaient connus de graves inondations. « La rue ministre », le barrage sécréteur du quartier Bonoumin et la zone de l’espace de loisir « Blue Rock » ont été visités.

Dans la même logique de sensibilisation, le ministère de l’assainissement et l’ONAD, ont dressé une liste de comportements à éviter. Ainsi donc, il est demandé aux populations, l’arrêt du déversement des déchets dans les rues et les caniveaux. Il est aussi conseillé d’éviter l’utilisation de sachets plastiques, dans la mesure où, ceux-ci obstruent les caniveaux et empêchent l’évacuation des eaux de ruissellement. Outre cela, les installations anarchiques et illégales sur les emprises d’ouvrages d’assainissement et de drainage, ainsi que les constructions dans les zones à risques sont à bannir.

Pour rappel, dans la nuit du 18 au 19 juin 2018, les pluies diluviennes ont fait 20 morts et d’importants dégâts matériels.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

18 personnes interpellées suite aux violents affrontements de Béoumi

Deux cambrioleurs écopent de cinq ans d’emprisonnement à Bouna

Bouna : Un peintre écope de deux mois de prison pour le vol de 5000 FCFA

Deux dealers écopent de cinq années de prison à Séguéla

La restauratrice-dealer condamnée à cinq années d’emprisonnement