Journée météorologique mondiale : Les populations invitées à suivre les bulletins météorologiques.
0
 

Écouter
Journée météorologique mondiale : Les populations invitées à suivre les bulletins météorologiques.

Journée météorologique mondiale : Les populations invitées à suivre les bulletins météorologiques.

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 1946 fois | Publié

A l’occasion de la célébration de la journée météorologique mondiale qui s’est tenue ce jeudi 4 avril 2019, les responsables de la Société d’Exploitation et de Développement Aéroportuaire Aéronautique et Météorologique (SODEXAM) et de l’Office National de la Protection Civile (ONPC) ont demandé aux populations ivoiriennes de suivre les prévisions et bulletins météorologiques et de s’y conformer.

La SODEXAM a organisé ce jour la célébration de la journée météorologique mondiale sous le thème « le soleil, la terre et le temps ». A cette occasion, son directeur général, Jean Louis Moulot, était accompagné du directeur de la météorologie, Konaté Daouda, du directeur général de l’ONPC, le Général Kili Fiacre et d’un représentant du ministre des transports.
La météorologie contribue au développement économique et social d’un pays, en ce sens qu’elle permet de prendre des décisions adéquates et importantes pour faire face à certaines réalités qui ne dépendent pas de l’homme. Les données statistiques montrent que chaque année, le district d’Abidjan est le plus touché par les inondations. Par ailleurs, la météorologie a annoncé une forte pluviométrie (5% supérieur à celle de 2018) pour les mois de mars, avril et mai. Jean Louis Moulot a donc demandé aux populations vivant en Côte d’Ivoire d’en tenir compte afin de « prendre leurs précautions ».
Pour éviter de revivre la situation désastreuse de juin 2018 au cours de laquelle les fortes pluies ont occasionné 18 morts dans le District d’Abidjan, « le gouvernement a décidé d’anticiper sur les risques en dotant la SODEXAM d’infrastructures modernes » annonce son directeur général. En effet, la structure dispose aujourd’hui de 53 stations météorologiques, dont 8 automatiques sur l’ensemble du territoire.
La difficulté du travail des services de météorologie se trouve dans la non prise en compte de leurs prévisions par les populations. Pourtant, leur considération permettait d’éviter pas mal de désagréments.
« Que les populations suivent les informations et alertes météo et adaptent leurs programmes et activités en fonction de ces informations, et cela jusqu’à la tenue vestimentaire » martèle le Général Kili Fiacre, directeur général de l’ONPC. « Malheureusement, l’Ivoirien n’a pas cette culture » avoue-t-il.
Les populations vivant encore dans les zones déclarées à risque ont été une nouvelle fois invitées à les quitter en raisons des prévisions météorologiques. Un Comité Interministériel de gestion de crise est déjà à pied d’œuvre pour atténuer les effets des pluies diluviennes.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Bouaké accueille un atelier bilan des innovations techniques dans la filière coton

Le recensement des producteurs de café-cacao de Bouaflé et leurs vergers lancé

Des groupes parlementaires s’interrogent sur la question sécuritaire en Côte d’Ivoire

Le calme est revenu à Kocoumbo après des échauffourées consécutives à la mort d’un présumé dealer abattu par la gendarmerie.

30 nouveaux véhicules alloués aux personnels dirigeants de l’éducation nationale