Intoxication à Abatta : Les résultats des analyses dévoilés.
0
 

Écouter
Intoxication à Abatta : Les résultats des analyses dévoilés.

Intoxication à Abatta : Les résultats des analyses dévoilés.

| Lu 9468 fois | Publié

Trois semaines après le drame survenu dans le village d’Abatta, localité située à près de 10 km de Bingerville, les analyses effectuées par le laboratoire CIAPOL (Centre Ivoirien Anti-Pollution) dévoilent la cause réelle des décès. La mort des victimes a été causée par la combinaison d’une dose mortelle de méthanol et de propanol-2 contenu dans les échantillons de boissons ingurgitées par les six victimes. L’information a été donnée par Toh Bi Vincent, Préfet d’Abidjan, dans une publication via son Facebook ce mardi 23 juillet 2019.

"Les analyses profondes et crédibles du CIAPOL (Centre Ivoirien Anti-Pollution), les échantillons de boissons récupérées sur la scène des décès et sur les boissons saisies ont révélé un pourcentage anormalement élevé de Méthanol (8,8%), et de Propanol-2 (4,0%). Ces produits peuvent causer une mort immédiate de ceux qui s’y exposent. Par ailleurs, des alcools dont du pastis et des alcools avec des racines ont présenté des pourcentages à doses mortelles de 77,1% et 61%, pourcentages largement déconseillés par le Ministère du Commerce" a indiqué Toh Bi Vincent.

Selon le laboratoire d’analyse, la combinaison de la consommation de ces alcools est soupçonnée d’avoir causé les décès de ces six personnes.

A l’issue de cette enquête, les autorités ont annoncé la destruction des stocks de boissons saisis. Cela dans le respect des procédures et des règles.

La réouverture des bars et maquis du village est désormais autorisée, mais le Préfet invite toutefois, les populations à adopter un comportement citoyen et responsable.

"Le respect des consignes de prudence et de sécurité mis en place par les autorités est nécessaire à la protection des populations du département d’Abidjan", a-t-il déclaré.

A ce jour, ce sont au total 8 victimes enregistrées dans le village d’Abatta à la suite de ce drame survenu le samedi 29 juin 2019.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La mairie de San-Pedro offre 8000 kits scolaires à des élèves du primaire et du collège.

Un programme triennal de près 98 millions FCFA adopté par la mairie de San-Pedro

Un taxi finit sa course dans un fleuve à Guiglo: un mort

Le CHU de Yopougon fermé à partir de novembre pour une réhabilitation d'une durée de 36 mois à compter de janvier 2020.

Un tribunal militaire a condamné vendredi l'ancien chef d'état-major de Guinée équatoriale, Ruslan Hermes Nguema Oyana, à 18 ans de prison