Incident du vol AF 703 d’Air France : Aucune intrusion ne s’est opérée sur le parking avion de l’Aéroport (Ministère des Transports)
0
 

Écouter
Publicit?
Incident du vol AF 703 d’Air France : Aucune intrusion ne s’est opérée sur le parking avion de l’Aéroport (Ministère des Transports)

Incident du vol AF 703 d’Air France : Aucune intrusion ne s’est opérée sur le parking avion de l’Aéroport (Ministère des Transports)

RTIinfo/Boris Odilon Blé | Lu 1987 fois | Publié

Dans le cadre des enquêtes sur l’incident du vol AF 703 d’Air France, le Ministère des Transports informe qu’aucune intrusion ne s’est opérée sur le parking avion de l’Aéroport International Félix Houphouët-Boigny. Selon un communiqué dudit Ministère dont RTI Info a reçu copie, les recherches continuent pour élucider ce drame.

Des enquêtes ont été ouvertes pour faire la lumière sur le clandestin découvert mort sur le vol AF 703 d’Air France en provenance d’Abidjan. « Il s’agirait d’un adolescent de sexe masculin âgé d’environ 17 ans (…) ; des enquêtes sont ouvertes aussi bien en France qu’en Côte d’Ivoire pour déterminer l’identité du passager ainsi que les circonstances exactes de ce drame » indique le communiqué. A ce stade de l’enquête, il ressort déjà « qu’aucune intrusion ne s’est opérée sur le parking avion de l’Aéroport International Félix Houphouët-Boigny ». Les investigations se poursuivent pour savoir où, à quel moment et si cela est avéré, avec quelles complicités, le passager clandestin a pu accéder au puits du train d’atterrissage de l’avion.

En effet, les services de piste de la compagnie Air France à Paris, ont découvert le mercredi 08 janvier 2020, le corps sans vie d’un passager clandestin, dans le puits du train d’atterrissage du vol AF 703 du mardi 07 janvier 2020 en provenance d’Abidjan. Informé, le Ministre des Transports, Amadou Koné, a « saisi le procureur de la République d’une plainte contre X pour violation grave des dispositions de sécurité aéroportuaires et mise en danger de la vie d’autrui ». Les enquêtes administratives, dont les résultats sont attendus dans les meilleurs délais, ont débuté immédiatement après l’annonce du drame. Tous les moyens humains et matériels nécessaires, notamment les vidéos provenant des caméras de surveillance installées dans tout le périmètre aéroportuaire, ont été mis à la disposition de la commission d’investigation.

« Les dispositions nécessaires sont prises pour que ce type d’incident ne se reproduise plus sur les aéroports ivoiriens » souligne la note du Ministère des Transports à travers laquelle Amadou Koné a traduit la compassion du Gouvernement ivoirien à la famille du défunt pas encore identifié.

Ce cas de mort dans le train d'atterrissage d'un avion n'est pas isolé. Pour rappel, le 4 août 1999, deux adolescents d'origine guinéenne, Yaguine Koita et Fodé Tounkara, avaient été découverts morts de froid (température extérieure entre -50 °C et -55 °C) dans la soute du train d’atterrissage d’un Airbus de la compagnie aérienne belge Sabena, à l’aéroport de Bruxelles. Recroquevillés côte à côte, ils n’avaient pas supporté le vol de plusieurs heures à 10.000 m d’altitude. Plus récemment, en octobre 2019, un homme d’origine subsaharienne avait été retrouvé mort dans la trappe du train d’atterrissage d’un avion de la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM).

 

Boris Odilon BLE
odilon.ble@rti.ci

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La jeunesse et la chefferie traditionnelle du Gontougo en mission pour une élection présidentielle apaisée

Une exposition tournante pour promouvoir la lecture du coran et livres islamiques à Abengourou

Six cents millions FCFA pour le financement des projets de la jeunesse du Cavally

L’université Péléforo Gon lance son projet de greffage de karité en milieu paysan

La direction exécutive RHDP offre du matériel roulant pour renforcer la mobilité de la coordination régionale du N’zi

Publicité
Publicite