Les syndicats de médias mettent en garde les mouvements politiques contre les agressions de journalistes et médias.
0
 

Écouter
Les syndicats de médias mettent en garde les mouvements politiques contre les agressions de journalistes et médias.

Les syndicats de médias mettent en garde les mouvements politiques contre les agressions de journalistes et médias.

Ange Yao (Stagiaire) / RTI Info | Lu 2223 fois | Publié

Une équipe de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), assurant la couverture du meeting du groupement politique "Ensemble pour la démocratie et la souveraineté" (EDS) samedi dernier dans la commune de Yopougon, a été chassée par les militants de l’opposition avec des menaces. Le Syndicat National des professionnels de la presse (SYNAPPCI) et l'Intersyndicale du secteur des médias en Côte d'Ivoire (ISMCI) indignés par cette situation, préviennent les mouvements et partis politiques sur les attaques contre les journalistes dans l’exercice de leur profession.

Dans une déclaration en date du 3 février, le Syndicat national des professionnels de la presse en Côte d’Ivoire (Synappci), par la voix de son secrétaire général, Guillaume Gbato, condamne ces actes qu’il qualifie "d’inutile et injustifiée". Le syndicat a ainsi demandé aux militants de l’opposition de présenter des excuses publiques à la Direction de la RTI, car cette attitude est une atteinte à la liberté de la presse estime-t-il.

Et pour éviter qu’un tel incident ne se reproduise, le SYNAPPCI exhorte tous les partis et mouvements politiques à former leurs militants et sympathisants au respect scrupuleux de la liberté de la presse.

Dans la même veine, Sam Wakouboué, porte-parole adjoint de l’Intersyndicale du secteur des médias en Côte d’Ivoire (ISMCI), dans un communiqué publié le 5 février, appelle par ailleurs les autorités judiciaires et le Ministère de la sécurité à mettre tout en œuvre pour identifier et sanctionner les auteurs de ces actes d’agression sur les reporters de la RTI lors du meeting.

Toutefois, les deux syndicats rappellent aux journalistes et aux professionnels des médias de rester toujours "professionnels" dans le traitement de l’information et les encouragent à être fermes dans la défense de la liberté de la presse et de leur propre sécurité.

Le Syndicat national des professionnels de la presse en Côte d’Ivoire et l’intersyndicale du secteur des médias en Côte d’Ivoire (ISMCI) ont témoigné leur soutien à la Direction de la RTI et à son équipe de reportage refoulée au cours du meeting.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

COVID-19: Le secrétaire d’Etat Siaka Ouattara offre des kits sanitaires à la population du Gontougo

Le Conseil régional de la Mé initie une caravane de sensibilisation contre le coronavirus

Le préfet de Nassian menace de fermer le marché si les mesures de prévention contre le coronavirus n’y sont pas respectées.

Covid 19 : les présidents de jeunes de Tanda appelés à s’éloigner des folles rumeurs

Le préfet de Korhogo appelle la population à signaler les cas suspects de coronavirus