"Plus de 90% des appels d’urgence aux pompiers sont de fausses alertes" (Préfet d'Abidjan).
0
 

"Plus de 90% des appels d’urgence aux pompiers sont de fausses alertes" (Préfet d'Abidjan).

RTI Info / Frédéric Goré Bi / Kouadio Rebecca. | Lu 1286 fois | Publié

Vincent Toh Bi Irié, Préfet d’Abidjan a visité le centre d’appels des sapeurs-pompiers militaires de l’Indénié, le 18 février 2020. Dans ce centre névralgique des soldats du feu, il a fait le constat de l’utilisation par des personnes malveillantes du numéro d’urgence pour des plaisanteries ou des jeux. "Plus de 90% des appels sur le numéro d’urgence des Pompiers Militaires d’Abidjan étaient composés de faux appels ou fausses alertes", a indiqué Vincent Toh Bi.

"J’ai répondu à ces appels malveillants et indélicats qui empêchent les Pompiers de faire leur travail et de sauver les vies de personnes en détresse" a-t-il souligné.

Pour le Préfet d’Abidjan, les raisons données par ces personnes au cours de ces "faux appels"sont entre autres : "Ma puce est bloquée", "Bonjour les pompiers, je suis seule chez moi venez me rendre visite". Vincent Toh Bi a même soutenu que certaines personnes vont jusqu’à couvrir les pompiers d’injures. Lui-même en a fait les frais lors de cette visite. 

Vincent Toh Bi a annoncé que les auteurs de ces appels seront bientôt arrêtés et présentés au grand public.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

COVID-19: Le secrétaire d’Etat Siaka Ouattara offre des kits sanitaires à la population du Gontougo

Le Conseil régional de la Mé initie une caravane de sensibilisation contre le coronavirus

Le préfet de Nassian menace de fermer le marché si les mesures de prévention contre le coronavirus n’y sont pas respectées.

Covid 19 : les présidents de jeunes de Tanda appelés à s’éloigner des folles rumeurs

Le préfet de Korhogo appelle la population à signaler les cas suspects de coronavirus