L’Union Européenne réaffirme son engagement à accompagner le processus électoral en Côte d’Ivoire.
0
 

Écouter
Publicit?
L’Union Européenne réaffirme son engagement à accompagner le processus électoral en Côte d’Ivoire.

L’Union Européenne réaffirme son engagement à accompagner le processus électoral en Côte d’Ivoire.

Ange Yao (Stagiaire) / RTI Info | Lu 1954 fois | Publié

L’Ambassadeur de la délégation de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire Jobst Von Kirchmann, a réaffirmé l’engagement de son institution à soutenir la Cote d’Ivoire dans le processus électoral. Il était l’invité du « Press club » de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) ce mardi 10 mars 2020 à la Maison de la presse à Abidjan-Plateau. Les échanges ont porté sur le thème : "Election présidentielle apaisée en Cote d’Ivoire : La contribution de l’Union européenne".

Face aux journalistes, Jobst Von Kirchmann a indiqué que l’Union européenne contribue financièrement dans des actions de lutte contre la violence et des campagnes de sensibilisation avec la société civile pour une élection présidentielle apaisée.

Il a aussi informé qu’une délégation chargée de l’observation électorale sera en Côte d’Ivoire en juin prochain à la demande du gouvernement.

L’une des missions de l’Union européenne dans le processus électoral est d'échanger avec tous les acteurs politiques, parti au pouvoir comme opposition afin d’organiser un scrutin transparent et apaisé a souligné l’Ambassadeur de l’Union européenne.

Toutefois, Jobst Von Kirchmann a tenu à faire des précisions sur le rôle de l’institution dans l’organisation des élections en Afrique. "L’Union européenne accompagne les pays africains dans le processus électoral, mais ne se mêle pas des affaires internes des Etats, nous sommes très attachés aux principes de la démocratie" soutient-il.

Dans la même dynamique, le représentant de l’Union européenne en Côte d’Ivoire a aussi souligné que l’institution n’est pas habilitée à porter des jugements ou des analyses juridiques sur la réforme constitutionnelle proposée par le Président Alassane Ouattara. Selon lui, les missions de l’Union Européenne concernant l’élection présidentielle sont limitées. "Les juridictions ivoiriennes sont les seules institutions capables d’analyser tous les contours de la réforme de la constitution, pas l’Union européenne" a-t-il martelé.

En ce qui concerne l’annonce du Président Alassane Ouattara de ne briguer un troisième mandat et l’ajout des sièges à la Commission Electorale Indépendante (CEI), Jobst Von Kirchmann a qualifié ces décisions de "signaux positifs" car pour lui, celles-ci constituent une "boule d’air" dans le processus électoral. Il espère par ailleurs que ces décisions pourront contribuer à des élections libres, transparentes et apaisées.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a enregistré ce samedi 26 septembre 2020, 44 nouveaux cas de Covid-19, 57 guéris et 0 décès

Burkina: six "volontaires" civils antijihadistes tués dans l’Est

"33 612 localités ont été électrifiées au cours des 31 visites d'Etat effectuées par le Président Alassane Ouattara", Hamed Bakayoko

Les sous préfectures de Bonon et Gohitafla seront érigées en départements la semaine prochaine (Alassane Ouattara, Président de la République)

Elections 2020 : un comité de veille et de gestion des conflits installé à Abengourou

Publicité
Publicite