Journée internationale de la Femme : Un livre blanc des ivoiriennes au Président de la République.
0
 

Écouter
Journée internationale de la Femme : Un livre blanc des ivoiriennes au Président de la République.

Journée internationale de la Femme : Un livre blanc des ivoiriennes au Président de la République.

AIP | Lu 3171 fois | Publié

Les femmes ivoiriennes vont remettre, jeudi, à l’occasion de la célébration de la 35ème journée internationale de la femme, au président de la République, Alassane Ouattara.




Ce livre blanc, à en croire le ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, Raymonde Goudou Coffie, est un condensé des préoccupations de femmes de Côte d’Ivoire exerçant dans tous les secteurs d’activité, mais aussi celles qui donné leur poitrine pour porter le candidat du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Alassane Ouattara, au pouvoir d’Etat.




Officialisée par les Nations Unies en 1977, la journée internationale de la femme est célébrée le 8 mars de chaque année. Elle est une occasion pour la gent féminine de faire le point sur la condition des femmes, l\'égalité des sexes, mais aussi d\'approfondir la réflexion concernant les perspectives futures.




Placée sur le thème \"L’autonomisation des femmes rurales et leur rôle dans l’éradication de la pauvreté et de la faim, le développement et le règlement des défis actuels\", cette 35ème journée internationale de la femme sera également mise à profit pour célébrer les femmes méritantes, notamment les femmes rurales qui ont plus que besoin d’appuis forts de la part des autorités ivoiriennes, afin de permettre au pays d’atteindre l’autosuffisance alimentaire.




La journée internationale de la femme qui intervient, par ailleurs, dans un contexte de réconciliation nationale et de reconstruction se veut \"une tribune d’évaluation de la situation des femmes ivoiriennes dans le processus de développement\", a dit la ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant qui fait aussi un clin d’œil sur la méconnaissance des lois protégeant les femmes et le poids des traditions qui sont autant de freins pour l’épanouissement des femmes dans le développement socioéconomique de la Côte d’Ivoire.




Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Kigali va accueillir en septembre prochain le sommet sur le changement climatique en Afrique

Des pisciculteurs de la région de Gbêkê formés aux techniques d’utilisation du bloc alimentaire

Les évêques réitèrent leur appel à la paix et à la réconciliation

Le gouvernement veut actualiser la loi relative aux testaments et donations ( Conseil des ministres)

Guinée: Plusieurs opposants interpellés lors des manifestations à l'approche d'un référendum