La Poste de Côte d’Ivoire : Plaidoyer pour un plan de redressement
0
 

Écouter
La Poste de Côte d’Ivoire : Plaidoyer pour un plan de redressement

La Poste de Côte d’Ivoire : Plaidoyer pour un plan de redressement

Le Temps | Lu 3063 fois | Publié

S’il devait avoir une priorité pour le gouvernement en ce qui concerne la poste de Côte d’Ivoire, ce serait d’accorder une attention particulière au ‘’Plan de redressement opérationnel et financier’’ que s’apprête à défendre le ministre Koné Bruno des Mptic. Si ce plan est approuvé en conseil des ministres, la poste de Côte d’Ivoire pourrait sortir, enfin, de son laxisme, pour se tourner vers le modernisme. Ce plan à trois volets : institutionnel, opérationnel et financier a été dévoilé par la direction générale, le vendredi 27 janvier dans un restaurant de Treichville au cours d’un déjeuner à l’honneur des patrons de presse. Au plan institutionnel, il doit aboutir à la réglementation du secteur postal, si bien entendu un nouveau code des postes est adopté, qu’une convention de concession suivi d’un cahier de charges est mise en place, qu’un contrat de plan est établi, que sont reconstitués les services financiers postaux et enfin qu’une Autorité de régulation est mise sur pied. Voilà quelques clés du volet institutionnel qui, pense le Directeur général de cette société d’Etat, pourront ouvrir la porte qui donne sur «l’accroissement de la productivité et le rétablissement de l’autonomie financière à moyen et à long terme». C’est un volet important car il rendra «opérationnelle» la poste de Côte d’Ivoire. Quant au volet financier, il vise bien évidemment l’assainissement financier et la reconstitution des capitaux propres. Autant de défis qui se dressent sur le parcours d’une Poste de Côte d’Ivoire qui aspire à sortir de plusieurs années de léthargie. Mais l’entreprise n’entend pas entamer ce noble combat, sans s’armer. Elle s’est dotée d’un attirail de produits (anciens et nouveaux) qui vont l’accompagner. Tout en restant fidèle aux produits de base que sont les boîtes postales qui verront leurs emplacements relookés, l’opération timbre-poste pour la rentrée scolaire, les points de livraison des colis à (diversifier), le réseau des machines à affranchir (à étendre), et la distribution de proximité. La Poste de Côte d’Ivoire se projette également en avant pour tenter de tenir la dragée haute aux nouvelles technologies de l’information, des communications et télécommunications. Elle s’est donc dotée de produits nouveaux et de produits de partenariat. L’un de ces produits, le Seedad, permet à la poste de jouer un rôle d’intermédiaire dans la délivrance des actes administratifs. C’est-à-dire que l’usager n’a plus besoin d’effectuer des longs et coûteux déplacements pour se faire établir des documents administratifs, il peut désormais s’appuyer sur le réseau de la poste qui travaille en synergie avec les collectivités décentralisées, notamment avec la faîtière des communes, l’Uvicoci. Ce produit s’inscrit dans la gamme des grandes innovations destinées à faciliter la vie des citoyens. La poste ivoirienne, grâce à un de ses partenaires fait le transfert d’argent, à cet effet, elle s’apprête à exploiter un nouveau produit des transferts Imt sur son réseau. S.A.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Colombie: le président Duque appelle Cuba à extrader les guérilleros de l'ELN

6.000 ressortissants nigérians se réfugient au Tchad après des attaques de Boko Haram (HCR)

Ethiopie: amnistie accordée à 13.000 personnes

Nigeria: un tribunal ordonne qu'un leader chiite incarcéré soit soigné par ses médécins

Le département de Duékoué de plus en plus fréquentable (Préfet)