La gestion de l’eau dans un monde fait d’incertitudes et de risques
0
 

Écouter
La gestion de l’eau dans un monde fait d’incertitudes et de risques

La gestion de l’eau dans un monde fait d’incertitudes et de risques

http://www.worldwaterforum6.org | Lu 943 fois | Publié

L’accélération du changement climatique, l’accroissement spectaculaire de la demande mondiale en eau exacerbent la pression exercée sur l’eau douce, creusant un peu plus les disparités économiques entre les pays. C’est le constat dressé par les Nations Unies dans son tout dernier rapport annuel présenté ce jour à Marseille au 6e Forum de l\'eau.







La quatrième édition du rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau, intitulé « Gérer l’eau dans des conditions d’incertitude et de risque », sera présentée Chanot par Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, et Michel Jarraud, Président d’Onu-Eau et Secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale (OMM). Olcay Ünver, Coordinateur du WWAP, présentera enfin les conclusions de ce rapport clé des Nations Unies.







Très attendu par la communauté internationale, ce document pointe du doigt deux phénomènes qui contribuent à accélérer la demande en eau. D’un côté, la demande en eau ne cesse d’augmenter. Que ce soit pour la consommation humaine, l’agriculture, la production industrielle et la production d’énergie, la demande va connaître un pic historique. Les besoins alimentaires devraient augmenter de 70% d’ici à 2050, avec une demande croissante pour les produits d’origine animale induisant une hausse de 19% de l’eau utilisée par le secteur agricole. Secteur qui est de loin le plus gros consommateur d’eau absorbant à lui seul 70% de la consommation globale de l’eau.







L’eau destinée à alimenter les process de production devrait également connaître une hausse de 50% d’ici à 2035 compte tenu de la croissance démographique et de la hausse des activités économiques. Le rapport rappelle qu’un milliard de personnes n’ont toujours pas accès à une alimentation en eau potable améliorée et ceux qui n’ont pas accès à l’eau courante en ville sont encore plus nombreux qu’ils ne l’étaient à la fin des années 90.







D’ici 2050, la population urbaine mondiale devrait atteindre 6,3 milliards d’individus contre 3,4 milliards en 2009.



Sècheresses, inondations... Le changement climatique affectera également la demande en eau. L’élévation de 2°C de la température aura un impact financier considérable et certaines régions du monde telles que l’Asie du Sud et l’Afrique devraient être les régions les plus touchées par le changement climatique d’ici à 2030.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les forces de défense et de sécurité exhortées à persévérer les bonnes attitudes pour redorer leur blason

Le Premier ministre annonce la reprise des discussions sur la réforme de la CEI

Six mois de prison à deux individus pour diffusion de fausses nouvelles de disparition de sexe à Bouna

Campagne anacarde 2019: Les magasins des acheteurs fermés depuis mercredi à Niakara

Mariatou Koné assure de la poursuite de l’opération d’indemnisation des victimes